dimanche 22 avril 2018

Les Temps d'une vie


Merci à Nats Éditions.

Je suis charmée ! Ce roman est parfait, autant au niveau de l'histoire, de la dynamique, des personnages. Ceux-ci ont tous un caractère bien à eux, bien construit. Aucun n'est superficiel, chaque personnalité est recherchée. D'ailleurs, une petite mention spéciale pour Samuel, qui m'a fait craquer du début à la fin !

La dynamique est aussi très bien mesurée. Chaque chose en son temps, l'histoire ne va jamais trop vite, jamais trop lentement, ce qui fait qu'on ne peut qu'apprécier pleinement ce récit, de la première à la dernière ligne ! Quant à l'histoire en elle-même, elle est excellente ! Kayla en train de retourner dans différentes périodes de son passé pour améliorer son futur, c'était une idée absolument gigantesque ! J'avoue notamment avoir beaucoup apprécié le passage où elle se retrouvait dans son corps âgé de dix ans ! Quelle imagination !

Quant à la fin, je l'ai trouvée très appropriée, laissant entendre à tous que chacun est maître de son destin, qu'il suffit de le vouloir pour y arriver, ou simplement avoir des gens qui vous aiment pour vous donner le petit coup de pouce qu'il faut, au bon moment !


Merci à Nats Éditions.

Il y a quelque temps, je publiai ma chronique concernant Les temps d’une vie, l’histoire de Kayla qui, à coups de voyages dans le temps, tentait de trouver un sens à sa vie et l’améliorer en modifiant les petits détails gênants de son passé. La jeune fille était alors immature et avait, au fil du roman, fait un énorme travail sur elle-même pour mûrir, et devenir une jeune femme respectable, assumant ses choix, ses erreurs, et son passé. La fin des Temps était une clôture tout à fait heureuse pour Kayla et son mari Samuel, mais une ombre planait. Rêve ou réalité ? Le mystère restait entier.

Et c’est cette suite, Voyage en Enfer, qui répond à notre interrogation, somme toute assez rapidement, ne serait-ce que par le titre du roman. L’auteur nous embarque donc dans la suite des aventures de Kayla et Samuel. Plus aucun voyage dans le temps n’est au programme, et l’auteur s’est démenée avec brio pour nous offrir une suite qui n’est pas un copier-coller du premier tome. Les personnages ont évolué, mûri, et sont capables de prendre des décisions particulièrement importantes pour se secourir mutuellement.

L’histoire tient la route et nous offre un panel de nouveaux personnages, que l’on redécouvre un peu mieux, ou dont on fait simplement la connaissance. La famille de Kayla s’agrandit d’un seul coup, et cela n’est pas sans conséquences. Les événements s’enchaînent de manière tout à fait logique, et l’on peut profiter de certains changements de style et de narrateur sur certains passages, de sorte à nous immiscer encore plus dans l’histoire.

Un léger point négatif, tout de même : le rythme de l’histoire est tout à fait correct, jusqu’à ce que j’appellerais « la bataille finale »... vous savez, ce moment où tout se joue, et où le problème est réglé ou accentué ? En général, après ce moment, on s’attend à deux choses : soit cela va très vite, et c’est un retour à la normale pour les personnages, soit cela traîne car d’autres événements arrivent, ou qu’un cliffhanger monstrueux se prépare.

Eh bien là, ça a juste traîné. Non pas que je n’aime pas ce qu’il se soit passé dans ces cinq chapitres finaux, mais je pense que la fin est un peu moins bien équilibrée au point de vue quantité que le reste du récit. Mais cela n'enlève rien au fait que ce roman est très bon, et j’ai hâte de lire à nouveau l’auteur ! Peut-être dans un autre genre, qui sait ?


Merci à Nats Éditions.

Afin de continuer à rester dans l’univers des Temps d’une vie, Enel Tismaé nous propose un recueil de quatre nouvelles mettant en scène des personnages de la saga. Certaines de ces nouvelles ont été sorties dans l’édition collector du tome 2 et sont donc déjà connues. Mais il y en a aussi une inédite.

Je ne vais pas chroniquer chaque nouvelle, mais parler du recueil dans son ensemble très rapidement : je l’ai trouvé vraiment sympathique. L’auteur nous permet de découvrir plusieurs personnages sous un jour différent, et cela nous permet d’approfondir un peu le monde de l’auteur.

J’avoue avoir une préférence pour deux nouvelles en particulier. Un voleur sur l’Atlantide, d’une part, et Quand la vérité est dévoilée, d’autre part, qui mettent en scène respectivement Poséidon et Samantha. Avec ces deux nouvelles, on sent le potentiel pour d’éventuels spin off intéressants. Du coup, c’est une affaire à guetter !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances