lundi 16 avril 2018

Vents mauvais


Merci aux Éditions Plumes Solidaires.

Lorsque j’ai eu la possibilité de lire ce roman, le premier thriller de cette maison d’édition, j’étais vraiment contente. J’adore les thrillers et les suspenses, car cela permet de se retrouver très vite dans un état de tension incroyable, qui nous donne envie de lire toujours plus pour découvrir ce qu’il va arriver à des personnages qui sont proches de vivre leurs derniers instants (ou pas…).

Au final, je suis ressortie de ma lecture très mitigée et assez déçue. En fait, je pense que ce texte est trop particulier pour être étiqueté thriller. Son côté maritime est très présent (et ne me plaît guère), et je n’ai pas trouvé une once de suspense dans cette histoire.

Les événements sont relatés de manière factuelle et sans réelle empathie pour les personnages. On passe de l’un à l’autre indifféremment, et là où une tension aurait pu être mise en place, on n’a qu’une succession de faits. Pourtant, on a quand même deux sœurs séparées, dont une en danger de mort sur un bateau. N’y avait-il pas moyen de nous faire frissonner un peu plus ?

Pourtant, l’idée générale est sympathique, et le déroulement est somme toute assez logique. Petit à petit, l’enquête avance et se résout au travers des recherches et des découvertes des différents personnages. Mais ce sont les personnages qui ne m’ont pas plu. Ils ne me semblaient pas très crédibles…

Bien sûr, il s’agit de mon avis personnel, et je suis certaine que beaucoup y trouveront leur compte. Simplement, je pense avoir été déçue car j’attendais vraiment une tension psychologique sur ce bateau. Dommage !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances