mardi 26 juin 2018

Théa pour l'éternité


Un petit mot sur ce roman. J'en avais entendu parler il y a très longtemps, à l'époque des débuts du premier blog, mais je n'ai jamais eu l'occasion de me pencher sur ce texte. Puis, quand je suis passée à la bibliothèque, il était là. Alors, pourquoi pas ?

Finalement, j'ai vécu un bon moment, bien que l'histoire ne soit pas du tout crédible. Outre l'aspect scientifique un peu tiré par les cheveux, j'avais l'impression que le médecin se fichait de Théa du début à la fin : quel médecin, de nos jours, voudrait tester un remède miracle sur une mineure en pleine santé, sachant qu'il n'a pas été testé avant sur l'homme ? Comme je vous le dis, pas du tout crédible.

Mais passons sur cet aspect, car finalement, on est en pleine fiction, donc on va se concentrer sur le message qui est délivré et sur les bons moments que nous fait vivre ce roman : j'ai bien aimé l'enchaînement des actions, les prises de conscience de Théa petit à petit, elle qui réalise que sa vie a complètement changé et qui forcément se met à douter. Son envie de prendre sa vie en main loin de tout, aussi.

La conclusion de ce livre m'aura plu, car elle est triste tout en étant joyeuse et permet de remettre les choses en perspective pour la jeune fille. On ne peut pas parler de bon ou de mauvais choix, car il y aura toujours du positif et du négatif, et c'est un peu ce que ce livre m'aura fait ressentir à la fin : peu importe les choix qu'on fait, il faut juste vivre avec. Et pour Théa, cela risque d'être bien long...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances