samedi 6 février 2021

Mutations


À peine l'accouchement est-il terminé que les parents disparaissent et abandonnent leur enfant. Est-ce à cause de la pathologie suspectée sur le nourrisson qu'ils ont fui ? À trente-six ans, sage-femme expérimentée, la jolie métisse porte toujours la souffrance du départ de son père pour la Martinique quand elle avait trois ans. Maman d'une fille de dix ans, son instinct maternel et son histoire personnelle la poussent à vouloir protéger l'enfant abandonné. Sortant du cadre de ses prérogatives pour s'opposer aux logiques gestionnaires qui gangrènent l'administration, Renée découvre que la pathologie de l'enfant fait l'objet d'une surveillance secrète par les autorités car une pandémie se profile avec de puissants enjeux économiques et politiques.
Mutations
Thierry Gautret de La Moricière - 2020



Merci à Thierry Gautret de La Moricière.
J'ai beaucoup aimé ce titre. Il m'a fait voyager et vivre une belle aventure, et pourtant je ne me suis pas du tout attachée aux personnages. C'est surprenant, car je suis toujours plus intéressée par les divers acteurs, par leurs sentiments, leurs relations avec les autres que par l'histoire. Bien sûr, l'histoire a son importance, mais sans des personnages forts et ayant une personnalité, généralement je n'accroche pas. Ici, j'ai quand même accroché.
Peut-être car le personnage principal est quand même travaillé. Elle, on la comprend, on veut la suivre, on veut la soutenir dans son combat. Peut-être qu'on s'identifie à elle aussi. Mais pour tous les autres, qui orbitent autour d'elle, je n'ai eu aucune affection particulière. Il n'y avait qu'elle qui m'intéressait.
D'ailleurs, c'est arrivé dès le début : cette première scène m'a mise dans le bain immédiatement, et j'avais envie de savoir après quoi/qui elle courait. L'histoire a tout de suite capté mon attention, et j'étais très intriguée : quelles explications nous donnerait l'auteur ? C'était très cohérent, et c'est même terrible à quel point j'ai trouvé la conclusion belle et effroyable. Belle car elle apporte une lueur d'espoir absolument magnifique, et effroyable car l'humain ne changera définitivement pas...
Du coup, ce livre a des petits défauts, selon mes critères personnels (mais cela ne tient qu'à moi), mais apporte en même temps une vision belle et terrible d'un futur probable dans une histoire trépidante et une pandémie comme je n'en ai jamais lu jusqu'à présent : bien joué ! L'humain y est montré dans toute sa beauté et toute sa cruauté, et ce travail d'équilibriste de l'auteur entre beauté et cruauté a été très bien mesuré tout au long du roman. Une histoire à découvrir !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances