mercredi 2 mai 2018

Karine


Merci aux Éditions Plumes Solidaires.

Mon avis sera très court, car ce fut pour moi une erreur de parcourir ce titre. Je n’aime pas ce qui est érotique, et les trips un peu bizarre qui se trouvent dans ce livre ne m’ont absolument pas fait revenir sur cet état de fait. Le sexe, la nudité, l’urine (sérieux, cette scène était à vomir, je crois que j’ai été choquée !), le viol ne sont absolument pas des choses que je souhaite lire ainsi, abruptement et sans élégance, dans un roman.

L’histoire elle-même ne m’a semblé qu’une excuse pour permettre à l’auteur (et sûrement aux lecteurs qui aiment ce genre, car eux aimeront peut-être) de partir sur cette voie, et forcément je n’y ai pas trouvé mon compte. Même l’enquête ne m’a pas captivée. Je ne vais donc pas m’étendre plus sur le sujet de ce roman et ne vais évidemment pas lire la suite.

Et voilà, les gens, c’était la première et la dernière fois que vous verrez une chronique (si l’on peut dire vu la mini taille de cet avis) d’un texte érotique sur ce blog… Enfin, peut-être que je vais essayer de lire Cinquante nuances de Grey, quand même... Je pense qu’il est bien plus soft !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances