mardi 22 février 2022

Dompteur d’anges


On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur…
Condamné pour un meurtre qu’il n’a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l’ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu’il est reconnu innocent et libéré, ce n’est plus le même homme. Il n’a désormais plus qu’une seule idée en tête : se venger de cette société qu’il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au cœur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu’à ce qu’une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature…

Dompteur d’anges
Claire Favan - 2017



J’étais partie à la bibliothèque pour chercher des livres de mon autrice préférée, Karine Giebel, mais j’avais tout lu… Du coup, j’ai demandé à ma bibliothécaire si de nouveaux allaient arriver et, au fil de la conversation, elle m’a conseillé de lire Claire Favan, dont les titres sont assez noirs également selon elle. Alors, je suis sortie avec deux de ses livres et l’espoir de découvrir à nouveau une autrice sadique qui m’horrifierait et me ferait frissonner. Cela a fonctionné !

Alors, qu’ai-je donc pensé de ce premier texte… Il y a eu du suspense dans ce roman. Au début, j’ai découvert Max, un personnage qui me semblait sympathique. Mais tout ce qui lui arrive finit par le changer. Je ne savais jamais à quoi m’attendre avec lui, si ce n’est que ce serait de pire en pire.

Il finit par manipuler tous les gens qui lui tournent autour, et c’est grâce à ça qu’on découvre Cameron, qui est le second personnage principal de cette histoire. J’ai adoré ce personnage, il était vraiment mon préféré de ce texte. J’avais envie qu’il s’en sorte, qu’il trouve le moyen de se reconstruire une vie. C’était un vrai plaisir de le suivre.

Ce texte est clairement prenant. Du moment que je l’ai commencé, je n’ai plus été capable de m’arrêter, je voulais connaître la fin. Pourtant, une grande partie du texte y est dure psychologiquement. Il faut s’imaginer quand même la finalité des actes de Max, tout est juste complètement fou et dingue !

Bon, évidemment, je ne peux pas vous dire en quoi… Je refuse de divulgâcher un si bon roman, vous devez le lire pour découvrir de quoi il retourne. En tout cas, de mon côté, je compte bien découvrir d’autres textes de cette autrice, je suis convaincue !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire