vendredi 6 avril 2018

Le dernier espoir


Avant de vous faire part de ma modeste chronique, je tiens tout d'abord à remercier très chaleureusement l'auteur, Cindy Mezni, pour m'avoir fait découvrir son roman, qui m'a enchantée, du début à la fin.

Comme ce remerciement l'indique, j'ai adoré. Pourtant, il y a un petit point négatif dans l'affaire : oui, l'auteur a joué avec mes nerfs ! (ah ah ah) J'ai voulu savoir, deviner, comprendre, ce qu'il se passait avec ces mystérieux Wates, quelle était l'origine des cauchemars de Deliah... Tous ces petits détails m'ont fait mourir, comment peut-on imaginer survivre à une attente pareille ? J'avais envie de tricher et d'aller voir quelques dizaines de pages plus loin si on avait enfin la réponse, et il a fallu que je résiste... Résultat des courses, j'étais frustrée... et ravie !

Car pour une fois, le mystère reste entier suffisamment longtemps pour qu'on ne se dise pas « déjà ?! », pour une fois, l'histoire est positionnée de manière correcte, en prenant le temps de mettre la base de l'histoire sans se presser, pour une fois, la révélation arrive petit à petit, et on ne s'attend même pas à une telle affaire ! Car franchement, je ne m'attendais pas du tout à cela ! Voyez-vous, nous avions des loups, des pertes de mémoire... je m'attendais à... tout autre chose ! Et je ne suis pas déçue de cette révélation ! Maintenant, ce que j'attends... c'est la suite !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances