mardi 8 décembre 2020

Astérix et la Transitalique


N'en déplaise à Obélix, les Italiques, les habitants de l'Italie, ne sont pas tous des Romains, au contraire ! Les Italiques tiennent à préserver leur autonomie et voient d'un mauvais œil les vélléités de domination de Jules César et ses Légions. Dans Astérix et la Transitalique, nos héros favoris s'engagent dans une aventure palpitante à la découverte de cette suprenante Italie antique !
Astérix et la Transitalique (Astérix T37)
Jean-Yves Ferri & Didier Conrad - 2017



Une petite note sur le dernier Astérix, que j’ai lu sitôt acheté. J’adore Astérix, et c’est bien une des seules BD que je me procure les yeux fermés. Certes, on s’éloigne de plus en plus des BD de Goscinny et Uderzo, mais l’ambiance générale reste globalement la même. De la potion magique, des baffes aux Romains, l’addiction d’Obélix au sanglier, et une victoire colossale des Gaulois sur ce fada de Jules César… ça, ça ne peut pas changer !

Une nouvelle fois, j’ai ri du début à la fin. Il y a certes moins de Romains à baffer et pas de fameuse potion magique pour sauver l’aventure, mais il y a toujours des blagues, et l’histoire se laisse lire, car on sait que les Gaulois vont encore humilier un peu plus les Romains. Ce fut donc pour moi un bon moment, et j’espère que le prochain album sortira vite !



La fille de Vercingétorix »



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire