vendredi 12 juin 2020

Eva Svärta

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle...
Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ?

De fièvre et de sang
Sire Cédric - 2010

Il était temps, plus que temps. Cela fait des mois que plusieurs de mes amies me conseillent de lire cet auteur, et pourtant je trouvais toujours une excuse pour ne pas les écouter. J’avais cette sorte de crainte que cela ne passerait pas et que je serai trop apeurée par ce que j’y lirai. Parfois, je ferai mieux d’arrêter de craindre et d’écouter les conseils de mes amies…

J’ai adoré ce livre. La plume de l’auteur est absolument incroyable et m’a permis de me plonger dans l’histoire en un temps record. Bon, il est aussi possible que cela soit aussi dû au fait que l’on ne commence pas par une longue introduction : nous sommes plongés immédiatement au cœur de l’action, et les frissons nous attendent dès les premières pages. Évidemment, cela ne pouvait promettre que de bons moments, et ce fut le cas.

Le roman est extrêmement bien construit, et je suis allée de surprise en surprise car je ne m’attendais pas du tout à de tels retournements de situation. Le personnage principal, Eva Svärta, policière albinos au passé sombre et dramatique, est poussée dans ses retranchements et mise dans une position particulièrement difficile, à laquelle je ne m’attendais absolument pas. Jamais, ô grand jamais je n’aurais pensé que de telles choses puissent lui arriver au court de cette enquête : quand l’enquêteur devient la proie, rien ne peut se dérouler comme prévu.

Les personnages qui gravitent autour d’elle ne sont pas en reste : j’ai beaucoup apprécié le duo Vauvert/Leroy, qui font absolument tout ce qui est en leur pouvoir pour porter secours à Eva. Par contre, cette dernière m’a laissée perplexe. Son passé, ce qui lui arrive, ce qu’elle est… tout ça est très bien détaillé et exploité. Simplement, j’ai l’impression que la personnalité d’Eva est inexistante. Elle traque les serial-killers, quitte à parfois se débarrasser d’eux de manière pas très légale, elle est perturbée par son passé et ce qui lui est arrivé, mais hormis ça, rien… Il m’a manqué ce petit quelque chose qui m’aurait permis d’éprouver un peu d’empathie pour elle.

Mais ceci n’est qu’un petit détail, qui sera peut-être (je l’espère) corrigé dans les tomes suivants, que je compte bien lire assez rapidement. En plus, après cette folle aventure, je m’attendais à un final ultra-explosif… que j’ai trouvé un peu vite expédié, avec quelques facilités et une demi-explication. Mais je ne sais pas si je suis objective : peut-être pensé-je cela car j’aurais voulu en avoir plus à me mettre sous la dent ? C’est bien possible !





Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.
Qu’est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?
Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement, et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

Le premier sang
Sire Cédric - 2012

Me voilà de retour de la bibliothèque avec un roman de Sire Cédric. Cet auteur, je ne le connaissais même pas il y a trois mois (tout du moins, je ne l’avais jamais lu), et voilà que j’en lis deux en peu de temps. Ceci est de la faute de Cookies, qui m’a contaminée dans l’adoration de son style assez particulier. Et je me suis une nouvelle fois régalée avec cette suite des aventures d’Eva Svärta.

Autant, pour le premier tome, j’avais été un peu déboussolée par le style semi-réaliste tombant dans des penchants ésotérico-fantastiques, autant cette fois-ci, je m’y attendais. Même plus que m’y attendre, je l’attendais, carrément. J’ai été servie, car dès les premières pages, le mysticisme et le fantastique sont mis en évidence. Cette fois-ci, il n’y aurait pas d’explications tendant à relativiser ce que l’on lit. On est dedans et on y reste.

À l’inverse de la plupart des blogueurs, je dirais même que j’ai préféré ce tome au premier. Je l’ai trouvé mieux construit, plus affirmé. L’auteur ne s’enferme pas dans des non-dits et ose relater des faits absolument inimaginables, mais en même temps cohérents dans leur imbrication les uns avec les autres. Je ne dirais pas que je ne m’attendais pas à un tel revirement de situation concernant l’histoire d’Eva à la fin, mais la finalité est tellement logique et bien relatée que je me suis régalée de chaque péripétie.

L’intrigue est selon moi extrêmement bien ficelée, et j’ai eu grand plaisir à la suivre d’un bout à l’autre. Le style aidant, bien évidemment, de par sa fluidité et la précision des propos choisis par l’auteur. Une avancée considérable attend Eva dans ce tome, qui devra surmonter bien des obstacles, une nouvelle fois. J’attends avec impatience de savoir comment l’auteur va se dépêtrer de certaines situations mises en place dans la suite de la saga, car je ne m’imaginais vraiment pas qu’il puisse prendre ce chemin.

En bref, c’est encore une excellente lecture qu’il m’a été donné de lire, et j’ai hâte d’attaquer le tome 3 !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles tendances