mardi 24 mars 2020

Irïan

Étudiante en astrophysique, Naya prépare sa thèse à l’observatoire du Cantal. En cette nuit du 12 août 2012, la doctorante, son directeur de thèse et sa collègue observent les Perséides. Ce soir, rien ne va. Quand les météorites finissent par se dévoiler, ce n’est pas un caillou qui tombe dans le jardin de l’observatoire, mais un vaisseau aux allures d’insecte… 
Irïan est venu chercher sa pilote.

Semblables 
Saïph Riguel - 2017

C'est une chronique un peu particulière que je vous propose aujourd'hui, car il s'agit d'une chronique que j'ai écrite il y a un peu plus de deux ans, et je vous la dévoile sans changement. Il y a deux ans, le livre dont je vais vous parler n'existait pas. Il n'a pas été publié, et seule l'auteur et ses proches en ont eu vent. Et moi. L'auteur m'a en effet demandé de lui donner mon avis de blogueuse sur son ouvrage, afin de savoir si oui ou non il méritait d'être publié. Voici donc l'avis que je lui ai donné.

Dans le domaine de la science-fiction, on a tout vu, ou presque, et il est difficile de se démarquer. Pourtant, cette histoire est inédite et très originale. J'ai adoré suivre les aventures des semblables Naya et Naïri, qui tentent de faire tomber l'usurpatrice Cenilora, qui à la suite d'un coup d'état a pris le contrôle d'Ispilan.

Certes, des histoires de révolutions, on en voit beaucoup. Mais le monde très particulier qui nous est présenté dans ce roman nous donne une impression de nouveauté, et je salue l'originalité de l'auteur. Elle n'a pas créé un univers, mais douze ! Je suis même d'ailleurs assez curieuse de découvrir l'univers des poissons ou des serpents ! Peut-être sera-ce pour la suite !

L'intrigue se tient et est tout à fait crédible. Les événements ont lieu en temps et en heure, et même si on ne comprend pas l'intérêt de certaines scènes dans le roman, on en apprécie toutefois chaque mot, ne serait-ce que par les dialogues entre les personnages, qui sont tous vraiment intéressants, ou bien grâce au style de l'auteur, qu'il me faut mentionner.

Le style est en effet très fluide et agréable et nous captive dès les premiers chapitres, qui donnent parfaitement le ton du livre, et j'ai aimé voir le souci du détail de l'auteur pour nous faire découvrir son univers : les évolutions d'insectes que sont les habitants d'Ispilan utilisent quand même le féminin collectif à la place du masculin. C'est un détail, mais il fallait y penser !

Alors oui, clairement oui, pour un petit passage chez un correcteur et une publication. Cette histoire m'a vraiment intéressée, et je veux lire la suite, je veux découvrir un peu plus les autres univers qui sont ici à peine évoqués. Et je veux voir d'autres chroniques de ce roman !





Leur combat contre l'usurpatrice faisant rage, Naya et Naïri luttent pour survivre et cherchent à sauver leur nouvelle protégée, cachée au sein du vaisseau Irïan.
Alors que la relation entre les Semblables se développe, ils devront pourtant accomplir leur devoir et éviter que Ispilăn ne tombe dans la guerre civile.

Le Miroir 
Saïph Riguel - 2020

Merci à Nats Éditions.

Ma lecture du tome 1 avait été très particulière dans le sens où il s'agissait d'un manuscrit non publié. Alors, forcément, de voir la saga continuer son bonhomme de chemin, cela fait vraiment plaisir. Pour autant, j'avais plus apprécié ma lecture du premier roman. Je pense qu'il s'agissait d'un effet de surprise.

En effet, je ne savais alors pas de quoi il allait retourner dans cette histoire, et j'avais été agréablement surprise de découvrir un monde extrêmement complet et bien travaillé. C'est toujours le cas ici, mais je le connais déjà car il a déjà été introduit... et que rien de neuf n'y est apporté dans ce second tome. C'est à la fois bien car cela prouve que l'univers est bien acquis et que j'y ai bien adhéré. Mais comme tout bon lecteur, j'en attends toujours plus (je sais, c'est facile de demander ! moins à faire...).

Alors, ce n'est pas forcément négatif : le Miroir est une bonne suite à Semblables, mais cela reste une suite. On aurait presque pu ne pas découper l'histoire en trois partie, en fait... et j'aurais préféré, car j'adore les one-shot. Trop de sagas dans ce monde de folie !

Sinon, au niveau de l'histoire : une continuité, mais non terminée (ben oui ! maintenant il faut attendre le tome 3), quelques facilités avec certaines situations (mais ça ne gêne pas trop, c'est de l'aventure), des personnages qui surjouent leur rôle (ça, ça me gêne, mais c'est complètement personnel), et une histoire romantique qui se profile à laquelle je n'adhère pas du tout (ça aussi, c'est un avis entièrement personnel).

Ce texte est complet, il y a des choses à raconter, et l'on sent qu'il y a encore de beaux moments à passer en perspective. J'avoue que je me suis moins régalée dans ce tome que dans le premier, mais j'ai quand même hâte de découvrir la fin, pour voir où nous emmène l'auteure. Et j'espère sincèrement être surprise par une fin originale ! On y croit !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles tendances