samedi 16 mai 2020

Au soleil redouté

Au cœur des Marquises, l’archipel le plus isolé du monde, où planent les âmes de Brel et de Gauguin, cinq lectrices participent à un atelier d’écriture animé par un célèbre auteur de best-sellers. Le rêve de leur vie serait-il, pour chacune d’elles, à portée de main ?
Au plus profond de la forêt tropicale, d’étranges statues veillent, l’ombre d’un tatoueur rôde. Et plein soleil dans les eaux bleues du Pacifique, une disparition transforme le séjour en jeu... meurtrier ?
Enfer ou paradis ? Hiva Oa devient le théâtre de tous les soupçons, de toutes les manipulations, où chacun peut mentir... et mourir.
Yann, flic déboussolé, et Maïma, ado futée, trouveront-ils lequel des hôtes de la pension Au soleil redouté... est venu pour tuer ?

Au soleil redouté 
Michel Bussi - 2020

Je me suis ennuyée ! Voilà, c'est dit, je suis désolée, M. Bussi, mais, pour la première fois de ma vie, je n'ai pas du tout adhéré à votre roman ! J'en suis triste, déçue, effondrée, car avec vous je m'attends toujours à avoir une claque, à adorer ma lecture, à passer un moment magnifique et terrible à la fois. À me sentir mal pour les personnages, à ne pas vouloir terminer ma lecture. Là, ce fut l'inverse.

J'avais hâte de terminer, car cela n'avait, pour moi, ni queue ni tête. Je n'ai pas su m'attacher aux personnages (très nombreux quand même), et donc je n'ai pas suivi avec passions leurs histoires, qui me paraissaient tellement disparates. J'ai lu cette histoire de façon détachée, et je pense que je suis donc passée à côté de quelque chose. La narration me semblait brouillonne, j'avais l'impression de changer de points de vue sans arrêt, et donc de ne pas réussir à me fixer sur un personnage en particulier. Pour moi, aucun n'était innocent ou coupable, j'avais l'impression d'une vaste supercherie.

Pourtant, quand on découvre la fin, on comprend ce qu'a voulu écrire l'auteur, et je suis tellement déçue de n'avoir pas su apprécier ma lecture pendant ma lecture. Car cette révélation aurait dû me scier, me scotcher. Comme pour tous les livres de Bussi, en fait. Et là, je suis juste blasée d'être passée à côté. Je suis vraiment triste, mais c'est comme ça. J'ai eu l'impression de ne pas lire un Bussi, ce qui est fou !

Par contre, sachez que beaucoup de lecteurs ont aimé ce nouveau texte, car ils ont certainement dû rentrer dans l'histoire et se complaire dans l'ambiance des îles. Donc tout n'est pas perdu, vous pourrez peut-être aimer !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles tendances