vendredi 26 juin 2020

La nuit du renard

Ronald Thompson doit mourir sur la chaise électrique. Témoin terrorisé, le petit Neil a affirmé, au cours du procès, le reconnaître comme le meurtrier de sa mère. Mais Ronald a toujours clamé son innocence. À quelques heures de la sentence, l'enfant est enlevé avec une jeune journaliste amie de son père, par un déséquilibré qui se fait appeler Renard. Il les séquestre dans la gare centrale de New York. Le kidnappeur menace de faire sauter une bombe au moment précis où le condamné sera exécuté. Existe-t-il un lien entre ces deux terribles faits divers ? Un innocent va-t-il payer pour le crime d'un autre ? Une course contre la montre s'est engagée...

La nuit du renard (A stranger is watching)
Mary Higgins Clark - 1977

Oyé, oyé ! Voici ma première lecture d'un Mary Higgins Clark. Il était temps, vous me direz : il s'agit quand même d'une auteur incontournable de romans policiers. Alors, je me suis lancée pour l'événement « L'auteur du mois ». Et ce fut une belle découverte.

J'avoue que j'ai choisi le livre un peu au hasard : le titre me parlait bien. Donc je ne savais pas trop ce que j'allais y découvrir, et j'ai eu une belle surprise. Sur fond de polémique concernant la peine de mort, un jeune homme doit être exécuté très bientôt, pour avoir tué la mère de Neil, un petit garçon asthmatique. Mais, dans le même temps, ce petit garçon est kidnappé, avec la nouvelle petite-amie de son père, Sharon, par un maniaque qui pense que cette dernière l'aime d'un amour passionné.

Le timing est plus que troublant, les événements s'enchaînent à une allure folle. Bref, pas moyen de s'ennuyer. On suit tous les personnages – et il y en a vraiment beaucoup – avec un intérêt grandissant au fur et à mesure de notre lecture. Je me suis posée plein de questions sur les bons, les méchants, et même si j'ai vu venir la solution de l'énigme, j'ai été littéralement embarquée dans l'histoire.

L'enquête est très bien menée, et les indices sont dispersés petit à petit pour nous mener à la solution. L'auteur m'a emmenée, d'une main de maître, dans son univers, et j'ai aimé chaque page de ce roman. J'ai frémi, j'ai eu peur pour Sharon et Neil. J'ai aimé l'émotion qui ressortait de ce duo atypique, et les changements de narration qui permettaient d'entrer dans la tête de chacun à un moment donné.

En bref, une très bonne lecture !

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup Mary Higgins Clark. Tous ses livres ne me tentent pas forcément mais beaucoup m'attirent énormément et j'en ai déjà lu quelques-uns. Dont celui-ci mais ça fait très longtemps, je ne m'en souviens même plus ^^ J'ai découvert cette auteure avec Un cri dans la nuit qui a été un gros coup de coeur si jamais tu veux tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, je me le note, car j'aimerais bien la relire, du coup :) Merci !

      Supprimer

Articles tendances