mardi 16 juillet 2019

Totem

Merci aux Éditions Fleurus.

Je ne connaissais pas cet éditeur proposant des titres plutôt jeunesse, et je dois avouer qu'il s'agit d'une très belle découverte ! Je n'avais pas a priori de craintes quant à ce titre, si ce n'est peut-être pour le style, dont j'espérais qu'il serait assez mâture pour ne pas me lasser, mais il n'y a eu aucun problème. Adolescents, et jeunes adultes (et même un peu moins jeunes) se retrouveront dans ce texte.

La fluidité du style, dès les premières pages, m'a permis d'entrer dans l'histoire à une vitesse faramineuse. Je me suis régalée, du début à la fin, avec cette intrigue pleine de surprises, de suspense, d'aventures et d'espionnage. Le contexte, à la limite de la science-fiction grâce au Totem, est particulièrement original et assez ambitieux pour un roman pour les jeunes, et c'est ce que j'ai aimé : l'auteur a osé aller plus loin que l'histoire jeunesse qui ne va pas chercher des explications trop complexes !

Je me suis perdue dans les explications, et je ne savais plus qui était qui. Je me suis laissé berner et j'ai cru que l'intrigue serait plus simple. De plus, les personnages, et surtout les jeunes, sont entiers. Ils ont leur propre personnalité, leur histoire, et leurs aspirations. Même si Vlad est peut-être un peu trop influençable et naïf au début du titre, il évolue dans le bon sens au fur et à mesure et on a presque l'impression de le voir grandir.

Enfin, le final m'a surprise et amusée, car j'y ai cru. Je ne vous dirai pas à quoi j'ai cru pour ne pas vous spoiler... Vous le comprendrez en le lisant ! Mon bilan concernant ce roman est donc à 100 % positif. Je me suis régalée, et j'ai passé un moment vraiment excellent. Maintenant, je n'ai qu'une hâte : lire la suite !

Merci aux Éditions Fleurus.

J’ai lu le tome 1 de Totem il y a quelques mois maintenant, et j’avais aimé cette lecture jeunesse qui m’avait fait passer un bon moment. Elle avait tout ce qui peut plaire aux ados : des histoires de lycéens, de premières amours, de la technologie avec un téléphone ô combien important, car il se synchronise à votre esprit et peut vous parler. Et je ne parle pas d’une application comme Siri, je vous parle d’une vraie discussion, réfléchie et pensée. En somme, ce téléphone, le Totem, est une intelligence artificielle.

À la limite de la science-fiction et du thriller, ce tome 1 s’était terminé sur une fin qui a joué avec mes nerfs, et un décès auquel on ne pouvait croire. Les cartes étaient redistribuées, les méchants perdus et notre héros au plus mal. Il était donc temps que je découvre cette suite. Et je n’ai pas été déçue. Outre le fait que je me suis retrouvée tout de suite dans les événements, j’ai été ravie de retrouver les personnages que j’avais tant appréciés dans le premier roman. Néanmoins, ma lecture datant, j’ai eu comme un petit trou de mémoire pour certains d’eux. Il a fallu que je me fasse une petite piqûre de rappel.

Mais une fois les briques réagencées, j’ai pu me remettre dans le bain, car ce second tome est beaucoup plus centré sur le Totem et Vlad, et l’on s’y retrouve donc plus facilement. Les personnages secondaires sont devenus de vrais personnages secondaires, et leur histoire n’est plus qu’évoquée. Alors, c’est une bonne chose car on se concentre plus sur les événements principaux, qui prennent toute la place tant leur ampleur devient grande, mais j’ai eu l’impression que les autres ont été un peu délaissés.

Le Totem a évolué dans ce tome, et ce n’était pas pour me déplaire. Il est devenu un être ayant un caractère propre, et je l’ai parfois détesté, tant il était imbu de sa personne. De téléphone, il est devenu un personnage à part entière de ce roman, et son évolution ne passe pas inaperçue ! Cyrano m’a même tiré une larme à la fin, quand sa scène a eu lieu. Tout héros a son moment de gloire, et c’était son cas également, ce qui m’a fait sourire.

Cette fin m’a énormément plu, car elle promet une évolution encore plus conséquente de la vie des personnages. Une séparation, une histoire qui se réinvente… Vivement le tome 3 !
« Totem » est disponible sur
   

« Le Klub » est disponible sur
   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles tendances