mardi 28 août 2018

Héros de l'Olympe

Il était temps. Et voilà ! Après avoir adoré la saga Percy Jackson au point de ne plus savoir apprécier la moindre lecture ensuite, j'ai enfin commencé la saga suivante, Héros de l'Olympe, pour découvrir les nouveaux héros : Jason, Piper et Leo (tiens, c'est drôle, Piper et Leo !). Cette saga met en place de nouveaux personnages, mais tout en s'intégrant parfaitement dans la continuité logique de la première saga. Les points de vue changent, la nouvelle prophétie est différente, mais mon intérêt est toujours aussi important.

Dans ce titre, il nous faut suivre une histoire sans Percy, car il a disparu. Un bon moyen de nous obliger à faire connaissance avec les nouveaux venus, mais également à lancer une intrigue autrement plus impressionnante que la première. Si j'ai assez vite compris ce qu'il en était, j'ai toutefois adoré voir cette nouvelle aventure, et découvrir ces trois nouveaux demi-dieux. Je ne vais pas vous mentir, j'ai senti l'absence de Percy (on s'attache !), mais on le mentionne souvent, ses amis s'inquiètent, et on continue en se disant qu'on finira par le revoir.

L'histoire mêle ici deux mythologies, et j'avoue avoir été assez surprise, même si je n'aurais pas dû être étonnée. On parle bien de mythologie greco-latine, non ? Bref, je me suis amusée tout le roman à faire les liens entre les dieux, à apprécier la façon dont l'auteur a intégré les Romains parmi les Grecs. Il n'y a pas à dire, il n'y a pas de fausse note. Surtout quand cette fin arrive, et que l'on prend conscience de l'enjeu. Et ça, c'était juste tellement bon !


Quel énorme plaisir que de retrouver enfin Percy Jackson. Cette saga, Héros de l’Olympe, me plaît énormément, mais il m’avait quand même trop manqué dans le tome 1. Quel suspense pour savoir enfin ce qu’il était devenu, comment il s’en sortait à Camp Jupiter !

Et j’avoue que le livre commence sur les chapeaux de roues. Percy se bat avec des gorgones, et recherche le camp des Romains. Honnêtement, j’aurais préféré qu’il cherche tout de suite la Colonie des Sang-Mêlé, histoire de ne pas perdre de temps, mais bon, on doit faire avec. Très vite, il fait la connaissance de Frank et Hazel, deux demi-dieux très sympathiques et très mystérieux. Sans surprise, ils feront partie des Sept de la nouvelle Grande Prophétie, donc je me suis très vite attachée à eux… surtout qu’Hazel est la sœur de… Nico !

J’ai adoré revoir ce personnage que j’avais adoré dans la saga Percy Jackson. Très mystérieux, on sent qu’il a toujours un rôle important à jouer, même s’il reste en retrait et fait cavalier seul. Mais là, j’avais envie de lui mettre une baffe, vis-à-vis de son comportement envers Percy. Il va y avoir discussion, je le sens !

L’histoire de ce tome est géniale. La quête est particulièrement intéressante et la façon dont elle est menée ne l’est pas moins. Frank mène sa troupe d’une main de maître, mais tous ont leur importance dans l’histoire, et l’on voit les qualités de chacun dans l’aventure. Et en plus, Percy a su bien surprendre ses compagnons de voyage, et j’étais juste béate de voir comment ils réagissaient face aux prouesses et à l’audace de cette tornade de demi-dieu.

Maintenant, j’ai hâte de voir la suite. Les retrouvailles de Percy avec ses amis, la suite de la quête, les interactions qui vont se créer entre lui et les petits nouveaux. Que de bonnes choses en perspective !


J’adore cette saga. Chaque nouveau tome est un plaisir, et étrangement je trouve toujours des créneaux pour lire, même quand je suis surbookée, dès qu’il s’agit d’un Percy Jackson. Et puis, celui-là, particulièrement…

Enfin, Percy et Annabeth se retrouvent dans ce tome. Les retrouvailles étaient mignonnes et m’ont fait sourire comme une adolescente. Leur couple est vraiment super, et pas du tout gnan gnan, ce qui fait énormément de bien ! Voilà pour le petit moment fleur bleue. Pour le reste : les sept sont partis en quête tous ensemble, et c’est parfois très électrique !

Trois Romains, cinq Grecs, cela ne peut faire que des étincelles, et j’ai trouvé les quelques rivalités mises en place très intelligentes et amusantes. Outre Percy et Jason qui se disputent inconsciemment la place de leader, on a aussi (et surtout) Franck et Léo qui ont du mal à ne pas se chamailler.

La quête avance, mais j’ai trouvé ça un peu disparate. Certes, le fil conducteur est déjà d’aller sauver Nico (y a intérêt, car j’adore ce personnage), mais on sent qu’hormis cela et la marque d’Athéna, ça reste un peu flou. Entre nous, vu le nombre de péripéties, je n’en tiens pas rigueur à l’auteur car je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

Par contre, cette fin… je vais mourir. Il me faut la suite au plus vite. Je ne vais pas y survivre !


C'est les vacances, alors comment résister à un petit Percy Jackson ? Cette seconde saga me transporte autant que la première, c'est dire à quel point je suis accro… mais alors, ce tome-là… un bijou !

Ce tome ne pouvait que me plaire : la maison d'Hadès, avec ce dieu que j'aime particulièrement, et surtout la promesse de beaucoup de passages avec Percy et Annabeth, comme un petit goût de passé, comme un petit rappel de la première saga. Ils sont en plus en fâcheuse posture, alors j'avais très envie de savoir comment cela allait se passer pour eux !

Ils ont le droit à presque la moitié du livre, ce qui m'a remplie de plaisir ! Même si j'adore les nouveaux personnages, j'ai une affection particulière pour les anciens : Percy, Annabeth et Nico. Et quand je n'avais pas le droit à un passage dans le Tartare, j'avais souvent du Nico, qui était bien présent dans ce tome et qui nous a fait une petite révélation… surprenante ! J'apprécie tellement la finesse avec laquelle l'auteur traite ce personnage attachant !

Une nouvelle fois, l'histoire suit son cours, et l'on ne peut pas se reposer dans ce tome non plus. De péripéties en surprises, l'auteur ne nous laisse pas le temps de respirer, et en un rien de temps, le livre était terminé. Et maintenant, je sais que je vais attaquer la suite. Le problème, c'est qu'après c'est fini… Il n'y en a plus… Je devrais lancer quelques malédictions sur l'auteur pour qu'il se décide à nous faire une suite fissa ! Qu'en dites-vous ?!


Je vais pleurer. J’avais décidé de me faire plaisir en me finissant la saga pendant mes congés (donc tomes 4 et 5), mais en refermant ce livre, je me rends compte que j’ai oublié une chose importante : faire durer le plaisir ! Du coup, je sors de l’histoire ravie, comblée, car l’histoire était juste géniale… mais c’est fini, quoi !

Cette saga était vraiment super, même si elle est quand même différente de Percy Jackson. Je suis peut-être trop attachée à ce personnage, mais j’ai trouvé que dans ce dernier tome, nos anciens, Percy et Annabeth, n’avaient quand même pas le beau rôle. Non seulement ils n’ont pas de réelles actions décisives (dans ce tome, je précise), mais en plus à cause d’eux, tout va s’enchaîner (pour notre plus grand plaisir, heureusement !).

Je suis donc contente mais frustrée. Car j’aurais voulu un peu plus de leur présence. Hormis cela, je vous rassure, j’ai adoré ce tome. Après avoir suivi pendant autant de temps les 7, ça fait du bien de mettre un peu l’accent sur deux autres personnages : Nico et Reyna. J’ai bien aimé l’alchimie entre ces deux personnages, et c’était un plaisir de les voir évoluer tous les deux.

Quant aux 7, ils étaient tous égaux à eux-mêmes. Ils ont rempli leur office, et je me suis régalée du début à la fin face aux événements, et au style de l’auteur, à la fois fluide et drôle. C’était une conclusion un peu moins saccadée toutefois que celle de la première saga, qui m’avait tellement tenue en haleine que je ne pouvais pas en lâcher le livre la nuit tant que ce n’était pas fini (d’où mes lectures pendant les vacances, oui !). Là, je pouvais le poser et reprendre plus tard. Nerveusement, c’était plus gérable.

Et maintenant, la petite surprise : et si, y a une suite ! Évidemment, c’est une suite dans le même genre : on reprend quelques personnages, on en ajoute d’autres, et on fait une nouvelle histoire. Mais c’est tellement bon de revoir nos amis. Donc pour tout vous dire, cette suite s’appelle Les travaux d’Apollon et va nous révéler le châtiment que Zeus a imposé à Apollon à la suite de cette guerre… Et je peux vous dire, pour avoir commencé (et terminé) le texte au moment où j’écris ma chronique, que le ton est sacrément différent… mais nous promet de très bon moment. Et puis Percy m’a bien fait plaisir dans une scène. J’dis ça, j’dis rien, hein !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances