mardi 12 février 2019

Héritage captif

Merci à Nats Éditions.

Je suis contente de retrouver Olivia Billington dans une nouvelle histoire. Cette auteure a le chic pour me faire vivre ses histoires, rendues extrêmement addictives par un style simple et efficace, et des pluies de péripéties.

Encore une fois, dans Héritage Captif, on ne s'ennuie pas. Le début nous met tout de suite dans l'ambiance, sans nous faire tourner autour du pot, et l'on est vite dans le vif du sujet : un triple meurtre déguisé, une enquête entre le suspense et le fantastique, du mystère autour de cet événement tragique. J'ai adoré.

Ce que j'ai aimé, aussi, c'est que ce livre ne cherche pas à faire comme les autres : oui, on a une enquête, on a des pouvoirs, on a du fantastique, et ça m'a plu. Mais on a aussi une rencontre, et celle-ci est platonique ! Et ça fait du bien qu'il n'y ait pas forcément une histoire d'amour quand un homme et une femme se rencontrent. Voilà, je l'ai dit, je suis contente !

Et sinon, ben... je ne me suis pas ennuyée une seconde, l'histoire est prenante, captivante. Parfois, on a des petits retours arrière qui nous permettent de nous immerger un peu plus dans le texte, mais aussi des petites scènes dont on ne comprend pas forcément le sens au début, mais qui finalement deviennent de plus en plus clair. Jusqu'à la fin. Cette fin est juste parfaite et étonnante. Je ne m'y attendais pas, et j'ai adoré. À quand un prochain roman ?
« Héritage captif » est disponible sur
   

2 commentaires:

  1. J'ai lu un livre de cette auteure et j'ai été gêné dans ma lecture par les nombreuses fautes d'orthographe !
    J'espère qu'elle a changé de maison d'éditions et que ses romans sont corrigés...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de chance ! Mais pour ses romans chez Nats Éditions, il y a des corrections ;-)

      Supprimer

Articles tendances