vendredi 30 novembre 2018

La vallée des papillons

Merci aux Éditions Plumes Solidaires.

Je viens de retrouver le temps d'un livre une des plus belles plumes que je connaisse. Marie H. Marathée a tellement de talent pour nous faire voyager au gré de ses couleurs, de ses émotions que l'on ne peut qu'adorer les textes qu'elle nous propose, quel que soit le thème ou l'atmosphère générale.

Cette fois, on part sur un texte assez court où l'on passe littéralement du rire aux larmes. Sans mentir, tout y passe : j'ai ri, j'ai souri, j'ai trouvé des scènes trop mignonnes, ou d'autres injustes, j'ai versé une larme... plus d'une fois. Ce livre est un véritable ascenseur émotionnel qui nous fait découvrir la vie de Vincent et Jessica. Et, au risque de vous spoiler, personne ne peut être indifférent à ce qui arrive à la petite.

L'histoire est belle et crédible. Toute mignonne, à la limite du réaliste, mais on s'en fiche un peu : le but est ici de nous faire découvrir une tranche de vie, une situation à la fois magnifique et horrible, et peu importent finalement les moyens. L'important, c'est que cela reste mignon et terrible. Ce contraste est saisissant tout le long du texte, et vous le ressentirez aussi si vous le lisez. On ne peut pas avoir du rire sans des larmes, de la joie sans de la tristesse.

Évidemment, en plus de tout ça, on retrouve la plume colorée de Marie, qui a le chic pour nous peindre des scènes que l'on peut presque visualiser tant elle fait vivre ses personnages. J'y ai cru, à ces petits moments de bonheur partagés, à cette bonté naturelle et à l'horreur de la maladie. Tout était juste parfait car parfaitement mis en scène. C'est une auteur à découvrir, et un livre à parcourir !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles tendances