vendredi 18 mai 2018

Échec et love


Merci à Andy Pierce.

J'ai accepté cette lecture sur un coup de tête, car la couverture m'avait attiré l'œil, car le résumé était sympa et ne semblait pas tomber dans la mièvrerie d'une histoire d'amour que le titre aurait pu laisser présager. En clair, j'ai eu du flair ! Car ce petit texte était vraiment sympa.

Commençons par le petit défaut du texte : tout va très vite, parfois trop. Les personnages ne sont pas creusés, et l'auteur reste en surface quant à leur personnalité. Il aurait été intéressant d'aller plus loin pour comprendre telle ou telle réaction, notamment au niveau du personnage principal, que finalement nous ne connaissons toujours pas à la fin du récit.

Les événements quant à eux s'enchaînent rapidement, mais toujours en adéquation avec ce que l'on sait des personnages et ce que l'auteur veut nous raconter. Et du coup, ça passe bien. Le récit se lit vite, on veut savoir comment ça évolue pour Maxime, et on l'encourage à arriver au bout de ses compétitions, mais aussi de sa love story.

Le style est à l'image du récit : rapide. Pas de rond de jambes, l'auteur va droit au but et nous raconte son histoire de manière brute, mais aussi très fluide. J'ai tourné les pages rapidement, et j'étais vraiment dans le texte, à vivre les événements et à les visualiser.

En somme, c'est une histoire peut-être un peu rapide et qui mériterait des approfondissements, mais qui nous permet malgré tout de passer un bon moment. Si vous souhaitez un peu de légèreté et de bons sentiments, cette histoire pourra vous plaire !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances