mardi 28 novembre 2017

De l'errance au destin


Merci à Something Else Editions.

Quand j’ai commencé à lire ce texte, je ne savais pas du tout de quoi il allait traiter : encore une fois, le résumé, c’est pour les autres. Du coup, je ne pouvais que me fier à ma lecture et m’immerger petit à petit dans cette histoire tout en émotions et en suspense.

De l’errance au destin est un récit à deux voix mettant en scène deux personnages qui ont une vie pour le moins compliquée. D’abord, Anysia (j’aime beaucoup ce prénom), qui ne rêve que d’une chose : étudier. Mais, hélas, on se rend très vite compte que c’est un futur bien plus sombre qui l’attend. Ensuite, Julien, qui m’a assez rapidement touchée : il doit faire face à la maladie de sa mère qu’il aime plus que tout. On ne peut pas dire que l’un d’entre eux ait une vie meilleure que celle de l’autre, et l’on ne peut qu’être triste pour eux... et souhaiter un rapprochement.

Je me suis demandé rapidement s’il y aurait une connexion entre ces deux personnages, s’ils allaient se rencontrer, s’entraider dans leurs épreuves respectives. Évidemment, on n'écrit pas un roman à deux voix sans que les deux personnes se rencontrent. Toutefois, ce n’était pas gagné, vu la distance géographique qui les séparait… mais finalement, c’est arrivé tout en douceur, de manière très cohérente et intelligente malgré les petites coïncidences que l’on retrouve par-ci par-là.

Ce texte cherche à nous émouvoir, et, pour ma part, cela a réussi. La plume de l’auteur est simple et sans chichi, ce qui nous permet de nous focaliser sur le contenu du roman, dense et plein d’informations, et de ressentir au mieux les émotions des personnages. J’ai été touchée plus d’une fois par une situation particulière ou un personnage. De ce côté-là, l’auteur a rempli sa mission !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances