vendredi 6 octobre 2017

Voyageuse


Merci à Iman Eyitayo.

Je suis tellement contente d'avoir pu lire le petit dernier d'Iman Eyitayo, qui me fait voyager si loin à chaque lecture (et là, c'est le cas de le dire !).

Encore une fois, j'ai été conquise. Le monde inventé dans ce roman est extrêmement bien pensé et imaginé, et j'avoue avoir été surprise par la thématique du chinois, omniprésente dans le récit. Adorant l'Asie, cela ne pouvait que me faire plaisir de voir tous ces noms imprononçables et ces runes très jolies.

Mode humour activé : je pense que l'auteur a quand même un souci avec la thématique du coma, déjà utilisé de manière sympathique dans L'Antichambre des souvenirs, et qui revient ici, mais heureusement traité un peu différemment. Car ce monde n'a plus rien à voir avec L'Antichambre. Ici c'est un purgatoire, et rien que le nom fait froid dans le dos ! Alors, imaginez un peu ce qui peut s'y trouver !

Des âmes à sauver, une mythologie complète inventée à partir de l'astrologie chinoise, de l'humour, une histoire d'amour et des péripéties à gogo. Avec ce titre, il n'y a pas moyen de s'ennuyer, et j'y ai retrouvé tout ce que j'aimais dans les titres d'Iman : des idées recherchées et bien abouties, mais aussi un style très fluide qui empêche de poser le livre.

En bref, voici une nouvelle histoire qu'il vous faut lire. Et quand on sait que l'auteur l'a écrit en un temps record, on applaudit la qualité de l'ouvrage !

4 commentaires:

  1. Je l'au déjà vu passé et il m'intriguait déjà
    Cette fois je note :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, car ce titre est génial !

      Supprimer
  2. C'est la première fois que je vois ce livre et le résumé + ta chronique me donne vraiment envie :)
    Il faut que je me note ça :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, ce titre est vraiment super ! Impossible de le lâcher dès que tu l'as commencé !

      Supprimer

Articles tendances