lundi 24 juin 2019

Carnages

Ah ! Une petite nouvelle de Maxime Chattam, qui fait du bien ! Bon, petite, car elle fait moins d’une centaine de pages, et honnêtement, il n’y a pas de réel développement dans cette histoire. Les personnages sont présentés à la va-vite, et l’intrigue, bien qu’intéressante, est réglée bien trop rapidement vu l’ampleur des dégâts.

Mais, je vais vous dire : c’est agréable. Car qui nous dit que toutes les enquêtes piétinent, après tout ! Bon, trêve de plaisanteries, cette histoire est quand même très bonne, car vraiment très intense. En quelques dizaines de pages, l’auteur a su me porter dans l’horreur de cette situation, et même si je ne me suis pas attachée aux personnages, j’ai frissonné, et j’ai vraiment senti la tension monter.

Les faits vont vraiment très loin. Outre les fusillades dans les lycées, les faits de société tels que la violence ou le racisme sont ici aussi mis en avant, de sorte à vraiment nous faire prendre conscience jusqu’où tout ça peut aller, et c’était réellement effrayant. J’aurais juste aimé un format roman pour que l’auteur traite ces sujets de manière un plus approfondie.

En bref, c’est une bonne lecture pour faire monter la tension en peu de pages. Toutefois, je pense que les sujets abordés mériteraient vraiment que l’on s’y penche un peu plus en profondeur.
« Carnages » est disponible sur
   

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Articles tendances