mardi 20 février 2018

Go to Hell


Merci à Oxanna Hope.

Ce titre est exceptionnel ! Pourtant, je vais vous dire, au vu de la thématique générale de ce titre, j’en attendais énormément, car j’aime tellement ce type d’ambiance qu’il ne faut pas me la gâcher. Et j’ai eu globalement ce que je voulais, encore une fois !

Concernant l’atmosphère, on est pile dans ce que j'aime. Dès le début, je me suis sentie bien dans ce roman : un peu d’ésotérique, beaucoup de mystères, et j’étais prise dans l’histoire très vite. J'ai d'abord découvert Cassie, et j’espérais accrocher à son personnage. Elle est mystérieuse, on ne comprend pas tout de suite qui elle est, ce qu’elle est, et on s’interroge. Gentille, méchante ? Plutôt gentille, mais avec un passé et une histoire pas vraiment très clairs. Cela promettait des moments intéressants.

Puis vient l’arrivée des deux frères, Damian et Seven, dont l’histoire est complexe. Ici, l’auteur a imaginé une intrigue vraiment particulière, et cela me plaît, car tout est à découvrir au fil des pages. Leur passé, leurs problèmes, leur famille. J’ai été intriguée, même si une seule chose m’a dérangée : je ne trouve pas que cette famille soit très unie, les personnages ne me semblent pas assez proches, mais cela est un détail, car la fin laisse présager un petit rapprochement, alors j’attends de voir.

Concernant le fil conducteur de l’histoire maintenant, je l’ai trouvé un peu simple, mais tout à fait crédible en ce qui concerne Cassie. Elle est dans de sales draps, et on sent rapidement qu’elle va avoir des soucis pour s’en tirer. Son personnage est fort, mais je l’ai trouvée parfois très butée ! Elle a eu un peu de mal à comprendre qu’elle pouvait demander de l’aide, et cela est sûrement dû à son éducation. Dur de faire confiance, lorsqu’on a vécu comme elle a vécu.

La seconde intrigue est un peu plus inquiétante et beaucoup plus prenante. Eh oui ! L’auteur s’est débrouillée pour qu’on ne s’ennuie pas, alors Damian est lui aussi en mauvaise posture. Aussi buté que Cassie, il ne parle à personne et finit même par se retrouver dans une situation plus que critique. D’ailleurs, cette fin est particulièrement sadique… vivement la suite !

En somme, c’est un très bon premier tome d’introduction, où l’on découvre les personnages et qui nous permet de nous attacher à eux. Les deux intrigues principales sont lancées et l’on attend désormais de savoir comment tout cela va s’enchaîner, tant au niveau de la résolution des problèmes qu’au niveau de l’évolution des personnages. J’ai été très agréablement surprise par ce tome et l’ai tellement aimé que je l’ai dévoré en une après-midi. Complètement addict, je me suis même procuré le tome suivant à peine la dernière ligne lue. Je n’ai lu qu’un tome, et pourtant je suis déjà persuadée que cette saga est un bijou !


Cela va en surprendre plus d’un, car il est très rare que je lise de manière aussi rapprochée deux tomes d’une même saga. Je n’y peux rien si je suis complètement accro à Go to Hell… Il me fallait lire la suite sans attendre, car la tension était trop forte !

Attention spoilers ! Si vous n'avez pas lu le tome 1, je vous conseille d'arrêter de lire cette chronique et de vous contenter de la conclusion : il est génial ! Pour les autres...

Le tome 1 s’était terminé sur une situation plus qu’insoutenable. Damian, blessé mortellement par des Solths car il avait été perturbé par les deux spectres maléfiques de ses aînées mortes, m’inquiétait profondément. J’avais envie d’être sûre qu’il s’en sortirait, car je me méfie des auteurs sadiques comme Oxanna ! C’est donc avec d’énormes tremblements intérieurs que j’ai commencé cette lecture, pour mon plus grand plaisir, et pour me rassurer un maximum… ou pas.

Cette suite est indubitablement meilleure que le premier opus. Nous sommes enfin rentrés dans l’histoire, et l’auteur ne perd pas de temps à repositionner l’ambiance ou nous faire des rappels superflus sur les personnages. On n’en a pas besoin, tout était parfaitement limpide, et l’histoire n’attendait que d’être poursuivie sur sa lancée. J’ai été transportée dès les premières lignes et j’ai tourné les pages à une vitesse phénoménale.

Cette fois, Cassie est plus en retrait, même si on en apprend un peu plus sur elle et ses dons. Elle devient un membre du clan Leghert et les interactions entre les différents personnages prennent le pas sur les personnages eux-mêmes. L’on découvre une Cassie qui s’humanise, un Damian complètement perdu, un Seven désespéré de retrouver son frère et une Jess plus sensible que jamais. J’ai aimé ces personnages écorchés, qui tentent d’évoluer avec les autres, et malgré eux.

Seven, plus particulièrement, m’a fait de la peine dans ce titre. J’ai ressenti sa souffrance quant à sa relation avec Damian, et j’espérais que l’auteur se débrouille pour trouver un moyen de les rapprocher. Cette situation est intolérable pour lui, et l’on sent qu’il fait tout pour tenter d’améliorer les choses. Damian se comporte quant à lui en goujat, et je pense qu’une bonne correction ne lui ferait pas de mal ! Par contre, Cassie m’a un peu énervée. Elle prend des décisions seule, mais n’est pas capable ensuite de les assumer complètement…

En bref, encore un tome gigantesque qui m’a fait passer un excellent moment au sein de ce trio génial. Mon gros problème maintenant va être d’attendre la suite de cette saga… qui n’est pas encore sortie… et je ne vais pas y survivre… vraiment pas…


Avant tout, je souhaite remercier Oxanna Hope, qui me permet de découvrir toutes ses petites merveilles. Go To Hell, c'est quand même une saga de folie, qui me plaît énormément et dont je sais que chaque tome sera dévoré en un rien de temps.

Le tome 3 n'a pas fait exception. À peine commencé, déjà terminé. Pourtant, cela faisait longtemps que j'avais lu le tome 2, mais je n'avais pas perdu une seule miette du final du livre précédent. J'ai donc pu reprendre ma lecture comme si je passais à un chapitre suivant.

Dans ce nouvel opus, Damian se trouve en grande difficulté, et Seven et Cassie doivent s'allier pour aller le sauver des mains d'Ephreïm, qui le retient prisonnier. J'ai beaucoup aimé cette quête, mais je n'ai pas aimé ce qui est arrivé à Damian. Outre le fait que j'aurais aimer aller le consoler, je n'aime pas quand un personnage est privé de ce qu'il est, de ses souvenirs. Cela me fait toujours très peur car j'ai l'impression que l'on va perdre un peu de ces moments importants de connexion entre les personnages.

Mais cela permet aussi de laisser libre cours à l'émotion, et de voir comment chacun réagira à la situation. J'avoue que je n'ai pas trop compris la violence de Seven. Il aurait pu se retenir un peu et être un peu plus fraternel. Cassie, quant à elle, était égale à elle-même, mais j'ai failli lui mettre quelques tartes à certains moments.

L'histoire se tient, et j'ai adoré ce tome. Pas autant que les deux précédents toutefois, mais suffisamment pour me faire passer un excellent moment. Par contre, cette fin… Voyons, Oxanna, mais qu'as-tu fait ?!


Merci à Oxanna Hope.

Pourquoi faire encore une chronique ? Tout le monde sait que je suis incontestablement fan de cette saga et de cette auteur. Chaque livre est une torture car, une fois que j’en ai terminé un, je n’arrive pas à passer à autre chose tant son contenu m’obsède. Et encore plus avec Go to Hell : quand je finis un tome, je suis crispée et malheureuse de devoir attendre la suite… qui n’est pas sortie. Alors, j’ai essayé de repousser au maximum la lecture, en me disant que le tome 5 serait plus proche… Mais non.

L’intrigue du tome 4 prend effet environ une année après les événements du tome 3. J’avoue avoir été surprise, car je pensais que l’auteur serait sadique au point de nous faire découvrir un Damian dévasté et un Seven ne sachant pas quoi faire pour aider son frère. Mais ce n’est pas plus mal, car on se rend compte tout de suite de l’évolution des choses, et peu à peu on apprend comment chaque personnage a pu être confronté aux événements. La psychologie des personnages n’en est que plus intéressante !

En plus, le fait que l’histoire commence plus tard par rapport au retour de Damian et Seven du monde de Cassie est cohérent vis-à-vis de la suite qu’a voulu donner l’auteur à l’intrigue. Cela n’aurait clairement pas pu se produire si vite… Et c’est bien car j’ai tout aimé de cette aventure. Le(s) grand(s) méchant(s) m’a(m'ont) sidérée et a(ont) été bien trouvé(s), car cela m’a passionnée. Mais je ne peux évidemment pas vous dire pourquoi, car sinon ce serait vous spoiler.

Néanmoins, sachez-le, cette histoire est addictive. L’auteur a incrusté nombres de péripéties mettant en danger nos héros, ce qui nous empêche de poser notre livre, car, forcément, l’on veut savoir ce qui va leur arriver. Quant à cette fin… Pour tout vous dire, lors des dernières pages, je serrais ma liseuse tellement fort que j’ai cru à un moment que j’allais l’abîmer ! Trop de crispation… et un sentiment de vide quand les derniers mots ont été lus. Je ne sais pas comment je vais pouvoir attendre la suite…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Articles tendances