mardi 1 août 2017

La maison bleu horizon

Auteur Jean-Marc Dhainaut
Titre La maison bleu horizon
Année 2017
Genre Fantastique
Pages 260p.

Janvier 1985. Tout commence par un message laissé sur le répondeur d’Alan Lambin, enquêteur spécialiste en phénomènes de hantises. Une maison, dans un village de la Somme, semble hantée par un esprit qui effraie la famille qui y vit. En quittant sa chère Bretagne, Alan ignore encore l’enquête bouleversante qui l’attend et les cauchemars qui vont le projeter au cœur des tranchées de 1915. Bloqué par une tempête de neige, sous le regard perçant d’un étrange corbeau, Alan réussira-t-il à libérer cette maison de ce qui la tourmente ?

Avant tout, je souhaite remercier les éditions Taurnada, qui m’ont permis découvrir cette histoire tellement originale.

Pourtant, au début, j'ai eu peur ! Cela commençait trop tranquillement. La mise en place autour de cette famille habitant dans une maison hantée par un fantôme me semblait trop banale, et je m’interrogeais sur la suite. J’avais peur de retomber dans un schéma très classique impliquant de découvrir qui était le fantôme ou de trouver rapidement le moyen de s’en débarrasser. Et c’était l’impression que donnait le texte dès le début et sur une bonne partie du roman. Mais, ça, c’était juste pour nous endormir, nous mettre à l’aise dans un texte qui était très fluide et intéressant, mais qui finalement n’était pas complexe à comprendre.

Jusqu’au départ d’Alan de la maison, pour aller chercher des indices à l’extérieur ! Là, je suis passée de surprises en incrédulité. Je n’aurais jamais cru que le texte prenne une telle tournure en commençant ma lecture. Dès lors, quand les révélations ont commencé à pleuvoir averse, je n’ai plus été capable de lâcher le livre tant je trouvais l’histoire bien trouvée. À partir de ce moment, j’ai adoré chaque mot et compris l’intérêt de la longue mise en place. Tous les indices y étaient, tout était là pour que l’on puisse comprendre, comme Alan, que rien n’était ce qu’il paraissait.

Je me sens obligée de penser à un film, un peu dans ce genre-là, qui m’avait marquée il y a quelques années. Je ne peux pas vous dire le titre, car sinon, vous comprendrez trop vite de quoi il retourne dans ce texte. Quand j’avais vu ce film, j’avais trouvé ça tellement fort, et je m’étais dit que plus jamais je ne pourrais me faire avoir par une telle mise en place. Si j’avais su à l’époque ! Aujourd’hui, je me suis à nouveau fait prendre. Et c’est même avec grand plaisir que je vous l’avoue.

Bref, ce texte vaut vraiment le coup ! L’histoire est géniale, très prenante, et l’on a envie, jusqu’à la dernière ligne, de suivre les aventures d’Alan et d’aider les fantômes. L’émotion, sur le dernier quart du livre, était telle que j’en avais des frissons. Les mots, les sentiments, les personnages : tout était bien mesuré, contrôlé, et je ne pouvais que me régaler. Un livre à lire, en somme !

4 commentaires:

  1. Ce n'est pas la première fois que je le croise et je dois avouer que tu m'intrigues beaucoup :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laisse-toi tenter, il a son petit truc à lui !

      Supprimer
  2. Je suis totalement d'accord avec toi concernant ce roman :D
    Les révélations m'ont choquée ! J'ai adoré ça ! :D

    RépondreSupprimer