dimanche 16 avril 2017

Malgré elle

Auteur David-James Kennedy
Titre Malgré elle
Année 2017
Genre Thriller
Pages 576p.

Paris, 1989. Au très chic lycée Henri-IV, les réputations se font et se défont. La magnétique Emma n’a pas conscience du pouvoir d’attraction qu’elle exerce sur les garçons. Yann. Arno. Manu… La liste de ses prétendants est longue. Mais c’est en Tom, ado solaire fou de sensations fortes, qu’elle a trouvé le confident idéal. Lui qui la connaît si bien. Un drame va survenir et assombrir le tableau de cette adolescence parfaite.
Paris, 2015. Les chemins se sont séparés. Tom est resté ce casse-cou qui faisait tomber les filles, profitant de la revente de sa boîte pour se laisser le temps de vivre. Jusqu'à ce jour où Lukowski, ancien d'Henri-IV envers lequel Tom se sent redevable, laisse deux messages désespérés, l'implorant de le retrouver.
Une fois sur place, il découvre la dépouille de son vieux camarade, flottant entre les rochers d'une lointaine côte suédoise. À l'intérieur de la maison voisine, un ordinateur portable et, sur l'écran, un défilé de photos accompagnées d'un mail menaçant. Emma ado, Emma adulte, Emma partout, sur chaque prise de vue. Qu'est devenue sa meilleure amie ? Qui était-elle réellement ? Pour qui et pour quoi devraient-ils tous payer après vingt-six ans ?

Quelle lecture ! J'aime les thrillers, vous le savez, mais celui-ci a ce petit quelque chose de particulier qui fait qu'on veut vite arriver à la fin pour savoir, mais qu'en même temps nous ne voulons pas quitter, car on s'y sent bien. Les personnages sont comme de vieux amis que l'on apprécie, et l'intrigue est tellement bien ficelée qu'on veut profiter de chaque page.

C'est ce que j'ai ressenti dans ce thriller : c'était un moment confortable où j'allais de surprise en surprise. Déjà, l'auteur s'est amusé avec des fausses pistes dès le début. Plutôt que de caler clairement le contexte, il a commencé à parler du passé, puis du futur, sans dire qui était la victime du drame. Comme mon amie Cookies (on l'a lu en même temps !), j'ai cru qu'il s'agissait d'une personne en particulier. Mais non.

Ensuite, j'ai senti deux parties à ce roman. La première mettait les bases. Longuement mais sans que je ne ressente de lassitude. Il y avait beaucoup à dire, beaucoup à présenter, et tout était fait de sorte à ne pas ennuyer : chaque personnage était correctement peint, ce qui fait qu'on n'était jamais perdus ensuite. Malgré ça, j'ai quand même eu l'impression qu'il y a eu quelques pistes avortées, qui ont été transformées en fausses pistes. L'auteur a dû se chercher un peu... mais cela passe super bien !

La seconde partie du roman prend une allure plus internationale. La clef de l'énigme est bien plus impressionnante qu'elle m'avait semblé au premier abord. Tout a pris une tournure inattendue, jusqu'à la révélation, qui m'a laissée bouche bée. La fin était également parfaite, car l'auteur n'a pas cherché à faire des fioritures sur l'épilogue. Après tout, ce qui nous importait, c'était de découvrir la vérité. Non ?

En bref, un excellent thriller que j'ai dévoré malgré ses presque six cents pages. Il ne m'a pas fallu longtemps pour rentrer dans l'histoire et apprécier l'intrigue et les personnages. Un auteur que je vais surveiller !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire