lundi 10 avril 2017

L'abîme au bout des doigts

Auteur Olivia Billington
Titre L'abîme au bout des doigts
Année 2017
Genre Fantastique, Thriller
Pages 276p.

Ailina et Gabriel sont unis par le sang, mais aussi par un étrange don. D'un simple contact, il repère les meurtriers. D'un simple contact, elle les élimine.
Cependant, cette faculté secrète réclame son tribut. Alors que Gabriel souhaite y renoncer, Ailina en jouit et s'égare… De rencontres en découvertes, sauront-ils faire face au danger ?

Merci à Nats Éditions et Olivia Billington pour cette lecture.

Un peu de sang neuf chez Nats Éditions, c'est toujours appréciable, surtout quand il s'agit d'un tel cru ! Je connaissais cette auteur de nom, mais ne m'étais jamais lancée dans une lecture d'un de ses textes. C'est enfin chose faite, et c'était du pur bonheur... Enfin, tout est question de point de vue !

Cette intrigue est originale et intéressante. Présenté comme un thriller lorsque j'allais le commencer, il s'est avéré apporter une pointe de fantastique, suffisante pour captiver, surprendre, sans toutefois tomber dans les clichés habituels du genre. Ici, les héros savent plus ou moins ce qui leur arrive et ne cherchent pas à tout prix à résoudre le mystère de leur vie. Ils font avec, vivent avec. Ce n'est qu'une variable de plus dans l'équation qu'est ce roman.

Ce texte a su me surprendre car il n'est pas linéaire. Il décrit un moment de la vie de deux personnages, leur évolution sur ce cours laps de temps, et avant. On n'a pas une enquête policière à proprement parler, et si on a une romance, le livre reste assez contemporain et mêle plusieurs genres très habilement, de sorte à nous étonner quant au cheminement des événements. Je n'ai rien vu venir. Et ça fait du bien !

Les personnages ont également une vraie histoire. L'auteur les a tous dotés d'une personnalité, d'un but à atteindre, de qualités mais aussi de défauts. Ils sont complets, et c'est ce qui rend toute l'intrigue suffisamment complexe pour nous tenir en haleine. Car qui sait comment ils réagiront ?

L'émotion n'est pas en reste et j'ai tour à tour ri, souri, frissonné. J'aurais aimé un peu plus de suspense lors d'une scène, pour faire trépigner un peu le lecteur, que l'auteur soit encore plus sadique... mais c'est finalement ce qu'elle a fait avec cette fin absolument abominable, alors je ne peux que lui pardonner !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire