samedi 21 janvier 2017

Les apparences

Auteur Gillian Flynn
Titre Gone Girl
Année 2012
Genre Thriller
Pages 692p.

Amy, une jolie jeune femme au foyer, et son mari Nick, propriétaire d’un bar, forment, selon toutes apparences, un couple idéal. Ils ont quitté New York deux ans plus tôt pour emménager dans la petite ville des bords du Mississippi où Nick a grandi. Le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, en rentrant du travail, Nick découvre dans leur maison un chaos indescriptible : meubles renversés, cadres aux murs brisés, et aucune trace de sa femme. Quelque chose de grave est arrivé.
Après qu’il a appelé les forces de l’ordre pour signaler la disparition d’Amy, la situation prend une tournure inattendue. Chaque petit secret, lâcheté, trahison quotidienne de la vie d’un couple commence en effet à prendre, sous les yeux impitoyables de la police, une importance inattendue, et Nick ne tarde pas à devenir un suspect idéal. Alors qu’il essaie désespérément, de son côté, de retrouver Amy, il découvre qu’elle aussi cachait beaucoup de choses à son conjoint, certaines sans gravité et d’autres plus inquiétantes. Si leur mariage n’était pas aussi parfait qu’il le paraissait, Nick est néanmoins encore loin de se douter à quel point leur couple soi-disant idéal n’était qu’une illusion.

Ce texte est une vraie tuerie ! 700 pages de pur bonheur et de frissons garantis. Je ne sais même pas par où commencer pour vous donner envie de le lire, et j'ai presque envie de vous dire : croyez-moi sur parole. Ce texte est une perle, un bijou, un diamant !

Je me suis crue maligne. Dès les premières pages, je me suis dit : "oh, je sais qui est le coupable". Bien sûr, j'avais compris ça, mais jamais je n'aurais imaginé que cela puisse prendre de telles proportions. Ce texte nous est présenté en trois parties. La première concerne surtout le point de vue de Nick. Accusé de la disparition (du meurtre ?) de sa femme, on commence à découvrir des choses sur lui, à prendre conscience de sa personnalité atypique. Il est le coupable idéal. La seconde partie nous présente en grande partie Amy. Voir le point de vue de sa femme, ce qu'elle est elle aussi. C'est là que j'ai commencé à me prendre claque sur claque. La dernière partie m'a juste mis un coup d'enclume sur la tête.

Le rythme va crescendo et se marie parfaitement avec la psychologie des personnages, de l'enquête, de l'atmosphère qui devient de plus en plus pesante et hallucinante. Le livre est long – un pavé de 700 pages, on le voit passer –, mais j'ai apprécié chaque passage et je reprenais ma lecture avec toujours plus de plaisir. J'ai même eu un pincement au cœur à la fin, en voyant que j'étais arrivée au dernier mot. Je n'y croyais pas, c'était juste inimaginable.

Ce livre était absolument terrifiant, un thriller psychologique comme je les aime. J'espère pouvoir très vite découvrir un nouveau texte de cette auteur, dans la même veine, avec autant de scènes poignantes et d'interrogations muettes qui m'ont fait frissonner et écarquiller les yeux face à la folie de cette intrigue. Un roman à découvrir !

2 commentaires:

  1. Je n'ai malheureusement pas réussi à aller au-delà des 200 premières pages. J'ai trouvé le tout beaucoup trop lent, le mari trop apathique, ça m'a exaspéré. Mais j'ai beaucoup apprécié le film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel dommage :( Je ne savais même pas qu'il y avait un film, je vais me renseigner !

      Supprimer