samedi 3 septembre 2016

Sorceraid #1 – Le fantôme de Waterlow

Auteur Léna Lucily
Titre Le fantôme de Waterlow
Année 2016
Genre Fantastique
Pages 152p.

Nora est une jeune diplômée, blogueuse mode à ses heures, qui vit à Londres et cherche du travail. Lorsqu’elle découvre cette alléchante offre d’emploi sur Internet, elle ne se pose pas de question : elle fonce… Droit dans un bus ! Accident dont elle ressort sans une égratignure. Cet exploit lui vaut d’être embauchée chez Sorceraid, société de conseil en solutions magiques. Nora passe donc ses journées à fournir à des sorciers décadents (ayant utilisé l’intégralité de leurs ressources en magie) les solutions aux problèmes existentiels de leur quotidien, tels que la résurrection d’Elvis Presley pour un anniversaire ou la traque d’un fantôme inopportun. Bienvenue chez Sorceraid !

Merci au forum Mort-Sûre et à Louve pour cette lecture ô combien rafraîchissante.

Parfois, une petite série, c'est sympa. Les épisodes font ici environ 150 pages, et il est donc possible d'en lire un rapidement, entre deux romans plus sérieux. Car cette saga n'est pas très sérieuse en soi. La légèreté est de mise, et l'on s'en rend compte dès les premières pages des aventures de Nora. Celle-ci cherche du travail et se retrouve devant les locaux de Sorceraid, une société de consulting pour les sorciers décadents – comprenez les sorciers qui ont utilisé toute leur magie et se retrouvent impuissants.

Pour bien commencer son travail, elle meurt renversée par un bus, et revit aussitôt. Cela n'a pas l'air de surprendre qui que ce soit, ce qui nous conforte dans l'idée de la légèreté de l'histoire. Cette fraîcheur m'a fait du bien, car l'intrigue est cohérente, même si farfelue, et très bien écrite. Je me suis retrouvée portée dans cette histoire, et avant d'avoir eu le temps de dire "ouf", j'avais fini ce premier épisode.

Ici, nous sommes plutôt dans un tome introductif. On nous explique, via Nora, qui découvre ce monde, ce que sont les décadents, et la philosophie toute particulière de son entreprise. On fait la connaissance de Jonathan, le fantôme de Waterlow, qui lui explique en quoi consistera sa vie désormais, mais aussi de Christine, cette folle qui lui sert de référente. Vraiment, tous les ingrédients y sont, et nous ne sommes pas perdus dans l'histoire : l'auteur nous guide très bien.

Ajoutons à cela une menace de mort et quelques péripéties... cela nous promet des moments sympathiques. Maintenant, plus qu'à se plonger dans la suite et attendre les épisodes prochains. Un peu de fraîcheur, ça ne fait jamais de mal !

Sorceraid
 

2 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout, et même si ça n'a pas l'air très original, l'histoire parait rafraichissante par le ton qu'elle choisit d'employer. Peut-être que je me laisserais tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est sur ce côté rafraîchissant qu'il faut se baser ici :-) J'ai passé un très bon moment, en tout cas !

      Supprimer