mardi 16 août 2016

Fais un vœu

Auteur Enel Tismaé
Titre Fais un vœu
Année 2016
Genre Nouvelle, Romance
Pages 92p.

Noreen Andrews est une femme ordinaire. À trente-trois ans, elle vit seule – sans chat, Dieu merci ! –, et passe ses soirées devant des séries TV, tout en rêvant de l’homme parfait, alias Connor O’Donnell, son meilleur ami. Et lui, bien sûr, ne se rend compte de rien.
Un cliché des plus banals, n’est-ce pas ?
Ce qui l’est moins, c’est quand une bohémienne lui propose de faire un vœu et de voir son futur. Noreen cède à la tentation et se retrouve projetée dans un avenir où elle et Connor ne sont plus amis. Pire, il va se marier et elle doit assister à la cérémonie !
À elle désormais de tout mettre en œuvre pour que ce futur ne se produise jamais.

Merci à Enel Tismaé. Quel plaisir de te lire, encore et toujours, dans des textes aussi variés et de qualité.

Ce texte ne déroge pas à la règle. C’est une histoire agréable à lire, qui fait sourire, qui émeut et dont on a envie de connaître l’aboutissement dès les premières lignes. Certes, le coup de la jeune fille qui se retrouve dans le futur pour découvrir son avenir et changer sa vie, c’est du déjà-vu. J’ai déjà lu des tas d’histoires de ce genre, mais la touche qu’apporte l’auteur est tellement rafraîchissante qu’on ne peut qu’aimer cette intrigue et oublier ce côté qui manque d’originalité.

Dans cette histoire assez courte, nous rencontrons Noreen (j’adore ce prénom !), amoureuse de son meilleur ami depuis toujours, mais qui n’ose pas le lui avouer de peur de le perdre. Une situation des plus banales, mais à laquelle chacune peut s’identifier aisément, car on a toutes eu peur d’avouer ses sentiments à un garçon, non ? Ce qui aurait pu devenir une situation réellement tragique et triste est toutefois rendu drôle et léger, grâce à la plume de l’auteur, qui manie la dérision avec perfection.

Noreen devient une battante alors qu’elle est dans une situation difficile, Connor semble un peu perdu et fait les mauvais choix, et les personnages secondaires tiennent une place non négligeable dans la quête ô combien mouvementée de la jeune fille. Dès les premières lignes, vous rirez face au ton employé par l’auteur. Peu à peu, vous serez émus par l’intrigue, et enfin, vous soutiendrez Noreen envers et contre tout en hurlant face au texte « Mais bon sang, vas-y, quoi, dis-lui tout à cet idiot ! ».

Une bonne lecture agréable, qui fait passer un bon moment. Si la thématique a déjà été maintes fois utilisée par des auteurs, le format court de cette nouvelle permet de s’immiscer dans le texte sans en faire cas et d’apprécier chaque ligne à sa juste valeur. Enel Tismaé maîtrise aussi bien la romance que le fantastique, et la combinaison subtile des deux nous offre ici un texte de qualité, que l’on ne se lassera pas de relire, quand on aura envie d’un petit conte de fée moderne.

2 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la plume de l'auteure donc cette nouvelle me tente bcp :D

    RépondreSupprimer