lundi 9 mai 2016

Orages

Auteur Estelle Tharreau
Titre Orages
Année 2016
Genre Thriller
Pages 268p.

Si vous éleviez seule une fille de seize ans et que votre petit ami devenait trop encombrant, refuseriez-vous un travail et une belle maison dans un village de carte postale où tout le monde semble prêt à vous aider ? Il est probable que non. Pourtant, vous auriez tort !
Les nuits d'orage peuvent s'avérer mortelles pour qui ne sait pas lire entre les lignes du présent et celles d'un passé enfoui depuis plus d'un siècle dans un cahier d'écolier jauni et écorné.

Merci à Livraddict et à Taurnada Éditions

J’adore cette maison d’édition. À chaque nouveau livre, je me retrouve emballée car prise dans une histoire vraiment géniale. Cette fois n’a pas fait exception. Nous suivons les pas de la narratrice à mi-temps, Béatrice, qui emménage avec sa fille à Sauveur pour prendre la suite de l’ancienne comptable, décédée le jour suivant le suicide de sa fille. Oui, dit comme ça, on comprend tout de suite que sa nouvelle vie sera trépidante. Car deux morts en deux jours, faut le faire !

Le début commence doucement. On prend la température du village et de ses énergumènes qui se connaissent tous et qui semblent tous cacher des choses. Il y a des magouilles qui traînent, on les sent. Mais jamais de la vie je n’aurais pu comprendre de quoi il s’agissait, tant c’était énorme. L’auteur m’a vraiment bien baladée !

Le style est sympathique même si un peu perturbant sur la narration. Parfois Béatrice, la maman, est la narratrice et parle à la première personne ; d’autrefois, la narration est omnisciente et à la troisième personne, sans que l’on en soit informée par une indication scénique ou italique. On finit par s’y retrouver, mais la première fois j’ai été un peu étonnée.

Si j’ai déploré quelques problèmes de ponctuation (notamment de virgules mal placées), le texte reste néanmoins très fluide, et on lit le roman vite, très vite. Les dialogues donnent de la vie à ce texte et les descriptions sont vraiment sympathiques, nous permettant de vraiment nous immiscer dans l’histoire, pour la vivre avec les personnages. J’ai apprécié les secrets entre Maddie et Yann, j’ai détesté les Flairelle, et j’ai frissonné pour Celia et Béatrice à la fin du texte. Un peu triste que Celia ait été mise au second plan sur la fin du texte, mais finalement contente de la tournure des événements, car je ne m’y attendais pas.

En bref, une excellente lecture chez cet éditeur qui me surprend un peu plus à chaque fois. Les textes sont vraiment de qualité et je sais en lisant un Taurnada que je vais aimer. Orages est un bon texte, et si l’on frôle parfois le fantastique, sans jamais dépasser la limite, le côté terre-à-terre revient au galop et m’a permis de lire une histoire pas banale. J’espère que l’auteur écrira vite une nouvelle histoire !

2 commentaires:

  1. Je serai passée à côté sans ton avis car l couverture me rebute tout de même (même si on ne juge pas un livre à sa couverture, je sais...) donc merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime assez la couverture, moi ^^ Mais un livre de Taurnada ne peut que promettre de belles surprises, donc une couverture, quelle qu'elle soit, ne m'arrêtera pas !

      Supprimer