samedi 26 mars 2016

L'ours

Claire Cameron
2016
Anna, 5 ans, et son petit frère Stick campent avec leurs parents dans un parc naturel sauvage lorsqu’ils sont surpris en pleine nuit par ce que la petite fille confond avec un gros chien. Le lendemain, Anna découvre qu’elle et Stick sont désormais seuls, et que c’est à elle, la « grande », qu’il incombe de protéger son frère. Débute alors pour les deux enfants isolés une dangereuse errance…

Un énorme merci à Kero pour ce partenariat.

J'ai été bluffée par ce roman. J'aurais dû m'en douter, pourtant j'ai quand même été surprise et cela fait énormément de bien. Déjà en voyant cette couverture, je me suis dit que ce roman était vraiment classe. Elle est superbe, elle nous promet de la forêt, un ours, un drame. D'une simplicité et d'une élégance qui m'ont tout de suite accroché l'œil. Alors, j'ai lu le résumé, et j'ai su que je devais le lire.

Bien sûr, j'ignorais que le titre serait écrit à la première personne, du point de vue d'Anna, 5 ans. Surprise et un peu déroutée, j'ai très vite compris que c'était le plus beau moyen qu'avait l'auteur pour nous faire vivre ce drame des yeux de la petite fille. Elle ne comprend pas que ce gros chien noir est un ours, ce qu'est ce morceau d'os que mange l'ours et qui a au bout la chaussure de son père, ou pourquoi sa maman lui demande de partir dans ce canoë avec son petit frère. Mais elle le fait, et se retrouve dans la position de la chef de famille, avec un petit frère qui est aussi perdu qu'elle et qui la suit car Nana sait forcément ce qu'il faut faire. 

Les digressions qu'il y a dans ce roman m'ont fait sourire mais apportaient tellement au côté dramatique de l'intrigue... Cette petite fille nous raconte son histoire comme elle le vit, en faisant des parallèles avec sa vie confortable d'avant, tout en restant très forte et en tentant dans la mesure du possible de prendre sur elle quand Sticky devient trop ingérable et en décidant de tout, quitte à faire des erreurs.

J'ai eu peur à un moment que cela soit long, car suivre les péripéties d'une petite fille en forêt, avec le vocabulaire et la diction liés à son âge, pourrait être un peu répétitif. Mais finalement, j'ai été embarquée et n'ai pas vu le temps passer. Puis vers le dernier tiers du livre, j'ai vu la petite tenter de refouler ce qu'il s'était passé, et prendre conscience également de sa nouvelle réalité. C'est le moment qui m'a paru le plus difficile nerveusement. Cet épilogue, enfin, était magnifique et sonnait comme un hommage.

Ce livre m'a chamboulée, m'a fait frissonner et a rendu mes yeux humides. Les émotions portées par l'auteur sont authentiques et ma lecture m'a fait vivre les scènes de manière réaliste. Cette lecture, je vous la conseille si vous voulez vivre un moment magnifique mais également horrible en même temps. Je vous la conseille si vous voulez vibrer et vivre cette tragédie avec ces deux enfants courageux. Je vous la conseille parce qu'il faut le lire. Des beaux ouvrages qui vous font ressentir à ce point que la vie est précieuse et fragile sont rares. Et là, vous en avez un, alors ne passez pas à côté.

En partenariat avec


8 commentaires:

  1. Le résumé du livre donne terriblement envie !

    RépondreSupprimer
  2. La couverture est intrigante, mais je n'avais pas l'intention plus que ça de découvrir le roman, mais après avoir lu ton avis, je révise mon point. Le fait que tu sois chamboulée, me donne vraiment le goût d'en savoir plus! Merci pour cette découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, il faut y aller, c'est un magnifique roman. Les petits sont tellement touchants...

      Supprimer
  3. Oh ça a l'air super bien ! Bon peut-être que l'héroïne de 5 ans va me "dérouter" un peu comme tu dis mais pourquoi pas ? Ca a l'air tellement bien. Mignon et en même temps dramatique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment super bien oui ! À lire :D Et tu as compris le principe : mignon et dramatique. C'est ça !

      Supprimer