lundi 29 février 2016

Tombe de pierres

Brice Milan
2015
Un homme amnésique se réveille après un long coma dans une chambre d’hôpital. Le docteur Emma Dorman, chef du service neurologique, s’interroge sur celui que tous dans le service appellent le Miraculé. Dans un monde dévasté par de nombreux bouleversements, le patient "M" peine à retrouver ses repères. Pourtant, il est irrésistiblement attiré par une colline dénudée, au sommet de laquelle repose une ancienne tombe.

Merci à Brice Milan pour cette lecture.

Découvrir un auteur auto-édité, c’est toujours un moment un peu particulier. On ne sait jamais ce qu’on va découvrir, si cela va nous plaire, si le texte sera plein de fautes, si il s’agira d’un petit bijou. Ainsi, quand j’ai commencé ma lecture, j’ai eu très peur de ne pas vraiment adhérer, surtout lorsque je suis tombée sur la première faute de ce texte, relativement tôt. Mais l’auteur a su éveiller ma curiosité en quelques lignes, alors j’ai continué avec plaisir.

L’histoire en elle-même est intéressante au début, mais devient très vite un peu brouillonne, ce qui est dû au format court de cette nouvelle. Il y a ici matière à une vraie intrigue, qui nous est présentée en moins de 16 pages, alors qu’elle mériterait bien une bonne centaine de pages. Des éléments du monde futur sont à peine évoqués et pas du tout fouillés, alors qu’ils peuvent clairement susciter l’intérêt des lecteurs de SF. De même, le format court obligeant à aller relativement vite, l’on passe d’une scène à l’autre sans vraiment de liens logiques et construits.

Au global, je dirai que j’ai passé un bon moment à lire cette nouvelle, mais je la trouve bien trop fouillis. C’est selon moi plus un bon premier jet, comme un plan permettant d’ébaucher une vraie histoire. Chaque élément a son importance, mais mis bout à bout, on n’apprécie ici que peu la saveur d’attendre d’être surpris, car tout va beaucoup trop vite. Un bon travail de fond serait nécessaire pour porter cette nouvelle à devenir un roman court, voire même un roman, car cela lui siérait bien mieux pour la sublimer.

En partenariat avec
Brice Milan

2 commentaires: