lundi 12 octobre 2015

La horde

Ann Aguirre
2013
Salvation est assiégée par les Monstres. La situation semble sans espoir. Les Monstres se sont organisés. Ils organisent des patrouilles, tendent des embuscades, attaquent les campements des hommes qui ont oublié comment se battre. Trèfle, parvenue à leur échapper avec Del, Bandit et Tegan, est leur seul espoir. Elle n’a qu’une certitude : elle est née pour se battre. Et si elle doit mourir, ce sera au côté de Del, et les armes à la main.


Avant toute chose, je voudrais pousser un cri de victoire : youpi, j’ai terminé une saga ! C’est tellement rare que cela méritait bien une petite évocation !

La saga Enclave est une très bonne histoire, inventive, intéressante, qui m’a captivée de par ses personnages profonds, par cet univers hors du commun. Toutefois, ce dernier tome n’a pas été simple à lire. Je m’y suis d’abord ennuyée, et ensuite j'ai été déçue que les bons côtés de ce livre ne soient pas assez mis en avant. Enclave, et ensuite Salvation étaient de tellement bons tomes que j’en attendais énormément de La horde. J’attendais un final en apothéose, et une conclusion surprenante, qui m’aurait captivée. Ce n’est pas, hélas, ce que j’ai obtenu.

Ce tome est ancré sur la guerre. Il nous relate le recrutement pour la guerre, la préparation pour la guerre, la guerre en elle-même, l’après-guerre avec tous ses morts… La guerre, la guerre, toujours la guerre. Dans le monde actuel où l’on n’entend parler que de ça et de plus en plus de violence, je ne voulais pas d’un livre qui me rappelle que l’horreur est partout. J’ai besoin de voyager quand je lis, de rêver, et de vivre des histoires différentes, qui permettent de s’évader du quotidien.

Je n’aime pas la guerre et la violence, et je n’ai trouvé aucune inventivité à ce tome en particulier. J’ai eu du mal à le lire, tant la tournure que prenait les événements me déplaisait, tant les personnages ne montraient que violence et cruauté. Del et Trèfle ne m’ont pas semblés être des héros, mais des mercenaires envoyant des centaines d’hommes à la mort.

Heureusement, les Urochs ont fait leur apparition et ont remonté le niveau de ce tome décevant. Ils ont montré qu’il y avait toujours de l’espoir et je regrette que l’intrigue n’ait pas pris place autour d’eux, pour donner une dimension plus humaine à cette folie. Cela aurait permis de donner une atmosphère positive, plutôt qu’une boucherie négative.

Je suis donc, vous l’aurez compris, particulièrement déçue par cette fin de saga, et finalement, je pense qu’arrêter ma lecture à Salvation n’aurait pas été une si mauvaise chose. Certes, la fin était terrible. Mais je trouve celle-ci bien pire…

Enclave
0.5. Les origines
1. Enclave
1.5. Endurance
2. Salvation
3. La horde

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire