lundi 24 août 2015

Glitch

Heather Anastasiu
2012
Il y a deux siècles de cela, l'humanité a payé au prix fort ses appétits démesurés lorsque le feu de mille armes nucléaires a littéralement rasé la surface de la planète. Sous terre, au sein de la Communauté, la souffrance et la guerre ne sont plus que de lointains souvenirs : des puces implantées dans le cerveau de ses membres ont permis d'éradiquer enfin toutes ces émotions qui ont bien failli mener les hommes à leur perte.
Lorsque la puce de Zoe, une adolescente technologiquement modifiée, commence à glitcher (bugger), des vagues de sentiments, de pensées personnelles et même une étrange sensation d'identité menacent de la submerger. Zoe le sait, toute anomalie doit être immédiatement signalée à ses Supérieurs et réparée, mais la jeune fille possède un noir secret qui la mènerait à une désactivation définitive si jamais elle se faisait attraper : ses glitches ont éveillé en elle d'incontrôlables pouvoirs télékinésiques...
Sa liberté nouvellement acquise va toutefois lui donner des ailes et, tandis que Zoe lutte pour apprivoiser ce talent dévastateur tout en restant cachée, elle va rencontrer d'autres jeunes Glitchers : Max le métamorphe et Adrien, qui a des visions du futur. Ensemble, ils vont devoir trouver un moyen de se libérer de l'omniprésente Communauté et de rejoindre la Résistance à la surface, sous peine d'être désactivés, voire pire...


Avant tout, je souhaite faire un petit clin d’œil à Belledenuit avec qui j’ai partagé ce moment de lecture. Notre première LC… Dommage que le titre n’ait pas été « exceptionnel », comme tu dis !

Comme Belledenuit, j’ai aimé ma lecture, mais malgré tout, Glitch n’a pas répondu à toutes mes attentes. J’espérais énormément de ce titre, de par son thème et son sujet, et j’en ressors un peu déroutée, car il a succombé à trop de facilités.

Mon intérêt par rapport à ce titre s’était porté sur la technologie. En tant qu’informaticienne, je voulais absolument comprendre comment l’auteur allait mêler technologie et humanité. L’idée en elle-même semblait excellente : les êtres humains sont contrôlés, comme des machines, au moyen de programmes informatiques. C’était assez amusant de s’imaginer des personnages qui auraient des ports USB et qui pourraient être reconfigurés, un peu comme des robots, sans en être. Un peu comme des cyborgs, mais pas vraiment. Mais l’important dans tout ça, c’est : qui dit programme informatique, dit forcément « glitch », ou bug pour les intimes.

Simplement, tout seulement manquait de crédibilité. D’abord, car nulle part ne nous sont données les clefs concernant la « technologisation » des êtres humains en semi-robots. Comment cela a été fait ? Comment en sont-ils arrivés là ? Comment peut-on traiter ce sujet en robotisant à ce point les êtres humains de sorte qu’ils ne ressemblent même plus à des êtres humains ? La frontière est trop ténue, et je n’arrivais pas à m’imprégner de cet état de fait, et à me sentir proche des personnages. Ils n’étaient pas, pour moi, des êtres sensibles et sensés auxquels je pouvais m’attacher.

En plus, dans le cas de Zoel, je trouve l’utilisation du « je » extrêmement maladroit. Je vais vous la faire courte (et de manière amusante) : « je » vit quelque chose d’extrêmement important, mais très vite ne s’en souvient plus, car on retire la carte-mémoire de « je ». Mais « je », c’est aussi moi, et moi je m’en souviens, donc une distance supplémentaire est créée entre « je » et moi. Comment me lier à « je » dans ce cas ? En plus, cela détruit tout le final, car moi, je sais déjà à qui « je » doit faire confiance, et la tentative de l’auteur de nous mener sur une fausse piste ne pouvait donc que rater. L’essai de mystère a échoué. Dommage…

Du coup, entre cette distance avec les personnages, et ce manque de crédibilité dans la technologie (mais ça, c’est peut-être car je suis informaticienne) cela m’a un peu refroidie, même si les événements s’enchaînent globalement de manière cohérente. Bien sûr, j’ai été tenue en haleine, et je voulais savoir ce qui allait se passer. Bien sûr, le monde présenté est mystérieux et recèle encore sûrement beaucoup de secrets. Bien sûr, j’ai envie de savoir la suite… mais cette suite a intérêt à cartonner et rattraper les défauts de ce tome 1 !

Glitch
1. Glitch
2. Résurrection
3. Insurrection

Lu en compagnie de
Belledenuit

Recommandé par
Cookies

Lu dans le cadre de

12 commentaires:

  1. Et bien :/ le résumé me tente mais ta chronique m'a refroidie je l'avoue :/
    J'espère que la suite sera mieux. D'ici là je passe mon tour ;)
    Bonne prochaine lecture à toi :) Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Espérons aussi, car c'était une déception... Je te dirai si la suite vaut le coup ;-)

      Supprimer
  2. Pour ma part j'avais beaucoup aimé ainsi que la suite :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je me souviens que tu avais aimé :-)

      Supprimer
  3. Dommagd car effectivement on en attend beaucoup rien qu'à voir le titre et lire le synopsis... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, du coup j'ai été un peu refroidie :(

      Supprimer
  4. J'ai bien envie de lire cette saga :)

    RépondreSupprimer
  5. Dommage que ce ne fut pas une belle lecture... À ce que j'ai pu lire sur la blogo, les avis sont plutôt mitigés! On aime ou pas.... Je me le suis procurer de seconde main dernièrement... Restera à voir dans quel clan je serai !

    RépondreSupprimer
  6. Je viens de le terminer et... je suis à peu près du même avis que moi, peut-être un peu moins méchante quand même ! =)
    J'ai trouvé le début assez lent, surtout que l'on plonge directement dans l'action sans aucune explication sur le monde où l'on débarque, ni sur la signification réelle du "glitch"... La deuxième moitié est un peu plus rythmée mais le triangle amoureux est de trop pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis pas méchante ?! :'( Bon peut-être un peu sévère quand même, j'avoue... Mais j'en attendais tellement, je suis du coup vraiment déçue :(

      Supprimer