vendredi 24 juillet 2015

Plume de pierre

Cate Tiernan
2014
Clio et Thais sont des sorcières. Si Clio l’a toujours su et a été élevée dans la sorcellerie, Thais, elle, n’a découvert l’étendue de ses pouvoirs que récemment, après la mort de son père. Alors qu’elle tente de maîtriser ce nouveau don, elle se retrouve au cœur du rite des Treize, dont la puissance pourrait bien changer sa vie et celle de sa sœur à jamais. À la clé de ce rite millénaire ? L’immortalité. Alors que Thais rejette en bloc cette éventualité et se méfie des sorciers qui composent l’assemblée, Clio s’intéresse de plus en plus à la magie noire. La légende qui raconte que les jumeaux sont divisés entre ombre et lumière se vérifiera-t-elle ? Le lien qui unit les deux sœurs résistera-t-il à cette divergence ? Et, surtout, les pouvoirs balbutiants de Thais sont-ils à la hauteur d’un tel rite ? Entre secrets, rêves de grandeur et double jeu, les jumelles sont-elles de taille à faire face à une assemblée de sorciers qui cherche à les manipuler ?


Cela faisait un moment que j’avais commencé cette très bonne saga, alors il était plus que temps de me lancer dans le tome 3. J’ai entrepris ma lecture avec un bel entrain, en me disant que j’allais passer un bon moment. Au final, je m’y suis ennuyée.

Allez comprendre, j’ai trouvé qu’après un tome 2 où je ne me suis pas ennuyée une seconde et où j’ai frémis pour les jumelles, ce tome était d’une pâleur innommable. Déjà, il ne s’y passe quasiment rien. Clio fait mumuse avec des livres qui ne sont pas de son âge et se pose des questions qui sont un peu graves et dangereuses. Thaïs… je ne sais même pas ce qu’elle a fait dans ce roman à part de discuter à droite à gauche et de se prendre la tête avec les idées de sa sœur…

Il faut dire que la narration n’était pas du tout centrée sur les jumelles. Elles sont devenues des personnages secondaires, limites tertiaires, dans ce roman et on n’entend quasiment plus parler d’elles. Maintenant, ce sont les membres du cercle qui prennent toute la place, et leurs complots m’ont ennuyée au plus haut point.

Le style est toujours le même, rapide et simple. L’auteur va droit au but et cela sans fioritures. Alors, oui, c’est sympa. Mais à condition qu’il y ait quelque chose à raconter. Seule la scène de départ présentait un intérêt pour moi, car Clio y fait une découverte importante. Ensuite, j’ajouterai que la fin est aussi sympathique, car elle laisse entendre que chacun a son objectif et qu’il faudra que tous tirent leur épingle du jeu pour l’emporter. Mais entre les deux, le gouffre abyssal.

Même la petite révélation concernant les attaques sur Thaïs et Clio dans le tome précédent m’a laissée de marbre, tant cela était évident. Bon et peut-être aussi car c’est « pas si grave » vu que tout le monde s’en fiche au final dans l’histoire...

En bref, heureusement que ce tome était court, car je pense que je n’aurais pas supporté une centaine de pages supplémentaires sur le sujet. J’espère très fortement que le prochain tome relèvera le niveau et que le final de ce titre sera bien exploité pour nous offrir une belle fin. Ce serait dommage, après un début si prometteur, de m’ennuyer pendant encore un tome complet.

Balefire
1. Le calice du vent
2. Cercle de cendres
3. Plume de pierre
4. Collier d'eau

4 commentaires:

  1. Dommage que tu n'as pas autant apprécié ta lecture que ses deux prédécesseurs. Peut-être a-t-il eu trop de temps entre tes lectures et que tu es passé à autre chose? Pour ma part, les 2 premiers tomes sont dans ma PAL et j'ai bien hâte de les sortir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas, j'ai vraiment l'impression d'une baisse de niveau, mais peut-être suis-je aussi passée à autre chose :/ Dans tous les cas je finirai la saga, mais bon :/

      Supprimer
  2. Pour ma part, je suis ravie que cette saga se termine. Je trouve qu'elle s'essouffle un peu. Mais je suis contente, j'ai terminé même si je suis déçue des deux derniers tomes :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais c'est dommage, car les deux premiers tomes étaient bien... M'enfin, allez plus qu'un !

      Supprimer