mardi 14 juillet 2015

La Tour

Cécile Duquenne
2015
Jessica, 16 ans, se réveille dans un marécage artificiel aux dangers bien réels. Très vite, elle comprend qu'elle se trouve au sous-sol d'une étrange tour sans fenêtres, et que le seul moyen d'en sortir est de monter jusqu'au toit. Accompagnée de quelques autres jeunes, elle se lance dans l'ascension de sa vie, explorant chaque niveau, affrontant les dangers embusqués… Et les révélations. Car Jessica n'a plus aucun souvenir d’avant son arrivée ici. Ils lui reviennent par bribes, étage après étage, et plus elle en apprend, moins elle désire sortir – surtout que son pire ennemi se trouve à l’intérieur avec elle. Bientôt, l'envie de se venger prend le pas sur l'envie de s’échapper… Et si en exhumant les secrets de son passé, Jessica levait aussi le voile sur la véritable fonction de La Tour ?

Avant toute chose, je souhaite remercier Louve, du forum Mort-Sûre, et l’auteur, Cécile Duquenne, pour m’avoir permis de découvrir ce petit roman qui m’a fait voyager !

Lorsque j’ai vu la couverture, mon attention a tout de suite été retenue. Lorsque j’ai parcouru le résumé, j’ai tout de suite su que je devais lire ce roman. Il avait a priori tout pour me plaire. Une histoire sans demie mesure, qui devait aller à cent à l’heure, avec des mystères à la pelle, et du suspense à me couper le souffle. Voilà ce que je m’en imaginais. Et c’est exactement ce que j’ai eu !

Le roman commence très fort, auprès de Jessica qui ne se souvient plus de qui elle, et ne comprend pas pourquoi elle se trouve dans ce marécage, entourée de crocodiles. Un bon début, qui nous amène déjà quelques sueurs froides. Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. La focalisation se faisant complètement sur Jessica, nous la suivons dans ses moindres faits et gestes et découvrons ce « monde » particulier qu’est la Tour auprès d’elle. Cela nous rapproche, et nous sommes, lecteurs, gagnés à sa cause. Peu importe pourquoi elle est là, nous la soutenons.

Les péripéties s’enchaînent au fur et à mesure des étages, et nous découvrons peu à peu le passé de Jessica et ses camarades. Nous frémissons et la crise de nerf nous guette. La fin du roman se ponctue d’une montée de tension significative qui est à la limite de nous envoyer à l’hôpital, avant de finalement retomber, par une conclusion inattendue. Quand vient enfin le temps d’épiloguer, on réalise que de toutes les hypothèses possibles, cette solution finale était la plus logique. J’ai aimé cette fin !

En bref, un roman qui m’a fait passer un excellent moment, mais qui aurait pu gagner à être un peu plus long. J’aurais aimé passer un peu plus de temps dans la tour et rester aux côtés de Jessica un peu plus longtemps.

En partenariat avec
Cécile Duquenne

10 commentaires:

  1. Ce roman m'attire depuis que je l'ai aperçu , je sais pas trop pourquoi vu que je n'ai pas regardé le résumé. Je vois que tu l'as bien apprécié du coup j'ai envie de le découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture donne bien la mesure du contenu : mystérieux, sombre et oppressant ;-)

      Supprimer
  2. Ta chronique me donne envie de le lire du coup, j'aime bien angoisser ;-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahah fonce ! Tu n'angoisseras pas longtemps car il est court, mais il est intense :-)

      Supprimer
  3. Il y a la série des Foulards Rouges qui traine dans ma liseuse, et je dois dire que cet autre livre d'elle me tente assez aussi !

    RépondreSupprimer
  4. On voit ce livre partout je crois que je vais me laisser tenter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il se balade beaucoup sur la toile ;-) Tente le coup !

      Supprimer
  5. Je ne connaissais pas mais la couverture très sombre me tente!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une découverte très sympa ! Surtout que tu te mets aux thrillers, alors ça peut être une bonne idée de le tenter.

      Supprimer