mercredi 10 juin 2015

Fille des deux rives

Ophélie Bruneau
2015
Il y a quelques jours, Bodmaëlle Galliep était une jeune exorciste brillante, promise à un bel avenir. Aujourd’hui, à cause d’un imbécile à moitié ivre, elle grelotte dans les geôles de sa propre inquisition, accusée d’hérésie. Elle, dont la foi a toujours guidé les pas, traitée comme le dernier des mécréants !


Avant toute chose, je souhaite remercier Louve, du forum Mort-Sûre, ainsi que les Éditions Mythologica pour l'envoi de ce roman. Ensuite, je voudrais m'excuser, car je n'ai pas adhéré au roman, et je l'ai abandonné à environ 28 %. Ceci n'est pas dans mes habitudes, et j'essaie toujours de terminer un livre pour le chroniquer, car je considère ne pas avoir le droit de le chroniquer si je n'ai pas su aller au bout. Ce roman étant un service presse, je dois faire un retour, et le voici.

Que vous soyez l'éditeur, l'auteur, des adeptes de ce roman ou des lecteurs qui cherchent des avis avant de se lancer dans la lecture, ce que vous allez lire ne vous plaira pas. Je ne tiens pas à descendre ce roman, mais à expliquer les raisons qui m'ont poussée à l'abandonner. Peut-être que certains d'entre vous aimeront cet ouvrage et n'y liront pas ce que j'y ai lu. Je l'espère du moins !

J'ai abandonné ce roman principalement car je m'y ennuyais. Pour vous donner une idée, il m'a fallu relire plusieurs fois certaines pages tant je perdais ma concentration et tant mon esprit préférait vaquer à d'autres occupations mentales, telles que « quel livre vais-je bien pouvoir lire pour me sortir de cet enfer ? » ou bien « tiens, je ferai bien les poussières, c'est le moment, non ?! »... Bref, vous l'aurez compris, je n'étais pas dedans.

Il faut dire que, dès le début, le style est très (trop ?) descriptif. De belles longueurs ont commencé à jalonné ma lecture. En soi, les descriptions ne me dérangent pas... s'il y a un peu d'action. Ce n'était ici pas du tout le cas. Les événements se suivaient sans suspense, sans surprise, de manière monocorde. De même, rien ne vaut quelques descriptions pour détonner un peu avec des personnages pimentés ! Sauf, que je leur ai trouvé à tous la même personnalité... Pour tout vous dire, je confondais même certains d'entre eux tant ils étaient similaires...

Enfin, je n'ai peu ou pas compris le monde. J'ignore s'il est mal introduit ou si c'est parce que je m'y suis ennuyée et que je perdais le fil (c'est bien possible, en plus !), mais je ne comprenais pas les différences entre les religions et les lieux. Je me suis un peu perdue dans les méandres d'une intrigue qui n'avait, pour moi, rien d'intriguant.

Le résumé m'avait beaucoup alléchée. Je trouve également la couverture très belle et mystérieuse. Je me suis induite en erreur moi-même, car j'espérais qu'il s'agirait de fantasy traitée avec du suspense, de nombreux personnages, des intrigues qui n'ont a priori rien à voir et dont on découvre les liens au fur et à mesure de notre lecture, au milieu d'un univers intriguant et original. Au final, j'y ai trouvé une description factuelle, plate et sans âme.

En partenariat avec
          

2 commentaires:

  1. Je sais à quel point il est difficile et délicat de devoir chroniquer un livre que nous n'avons pas trop apprécié. En général, je ne fais pas non plus de chronique dans ce cas mais lorsqu'il s'agit d'un SP c'est plus compliqué! Je suis certaine qu'il plaira à d'autres personnes et j'espère que ton prochain sera plus dans tes goûts :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très difficile... Mais je suis persuadée que d'autres aimeront :-)

      Supprimer