mardi 14 avril 2015

Parfaite

Caroline Kepnes
2015
Je sais tout de toi.
Tu es parfaite.
Je t'aimerai à la vie à la mort.
Tu es à moi.
Pour toujours.






Tout d'abord, je souhaite remercier les Éditions Kero de leur confiance et de m'avoir permis de découvrir ce roman.

J'avoue que je ne m'attendais pas vraiment à cela en lisant ce résumé. Je m'attendais bien à suivre un fou obsédé par Beck, je m'attendais à une histoire qui me ferait froid dans le dos, je m'attendais à avoir peur et frissonner, et au final, j'ai eu droit à tout autre chose. Alors, pour l'originalité, on est pile dedans, bravo.

Mais par contre, j'ai un peu eu du mal avec les personnages. C'est assez difficile de se mettre dans la tête de Joe, car c'est quand même un sacré obsédé frustré sexuellement, et qui pense être tout à fait sain d'esprit. Il ne peut pas se tromper plus. Il est cinglé, et tout son cheminement d'esprit le montre. Il faut s'imaginer quand même qu'un tel malade puisse disposer de la vie des gens ainsi et se trouver des excuses pour le faire. Il cherche à protéger Beck des autres. La bonne blague !

Je ne peux que saluer la prouesse de l'auteur de m'avoir mise si mal à l'aise dans la peau de ce fou furieux. J'ai détesté ce type d'emblée, et je me suis raccrochée à Beck. Le problème, c'est que je ne l'ai pas aimée non plus. Elle passe vraiment pour une égocentrique qui aime que tout tourne autour d'elle et qui enchaîne les conquêtes, car rien ne semble plus la passionner que le sexe. Beaucoup de sexe. Trop de sexe.

Honnêtement, ces deux-là ne peuvent former qu'un beau couple, finalement. Du coup, ce qui m'a un peu embêtée dans l'histoire, c'est que le côté thriller soit si peu présent. Un fou d'un côté, une folle de l'autre, mais pas de scène qui me font monter mon taux d'adrénaline. Tout est plat et naturel, car c'est comme cela que cela se passe dans la tête de Joe.

Le frisson m'a manqué, et c'est bien la seule chose qui manquait à ce roman pour qu'il soit parfait, selon moi. Un thriller où tout est plat ne peut pas me passionner, et pourtant l'esprit de Joe était passionnant. Malade car il partait dans des délires qui me flanquaient le fou rire tellement il était hallucinant, possessif, et aussi intelligent qu'il était stupide (franchement pour trouver Beck parfaite...). Mais pas flippant, car prévisible. On le voyait venir à dix kilomètres le Joe. Et c'est bien dommage.

Du coup, je ne vous dirais pas de foncer l'acheter absolument dans les trois minutes qui viennent, mais si jamais vous avez l'occasion un jour de le lire, vous aurez clairement entre les mains un roman atypique et assez particulier pour qu'on lui laisse une petite chance tout de même.

En partenariat avec

7 commentaires:

  1. Ah pour celui-là je passe mon tour, je pense qu'il n'est pas fait pour moi :/ il me fait trop penser à Un employé modèle, que je n'avais pas du tout aimé :/
    Bonne prochaine lecture :)
    Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas te blâmer, il est vraiment très particulier ;)

      Supprimer
  2. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai bien envie de le tester ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton esprit de contradiction, peut-être ;)

      Supprimer
    2. Mouarf ... certainement :)

      Supprimer
  3. Apparemment ce n'est pas le livre de l'année, mais j'ai bien envie de le lire!

    RépondreSupprimer