vendredi 17 avril 2015

Je t'interdis de m'aimer

Marine Sheridan
2014
Emmy a un job qu’elle adore, une meilleure amie avec qui elle cohabite et sa vie lui convient comme elle est. Vous me direz « et l’amour dans tout ça ? » Et bien elle n’en veut pas. Trop de souffrances et de déceptions l’ont rendue hermétique à tous sentiments amoureux.
Mais Matt, le beau prof de sport, n’a pas dit son dernier mot, il va tout faire pour s’incruster dans sa vie et dans son cœur. Pourtant elle a été claire dès le début, une relation oui, mais aucun sentiment et interdiction de tomber amoureux.


Tout d'abord, je souhaite remercier Marine Sheridan qui m'a permis de découvrir son roman. Désolée, Marine, mais je pense que tu vas trouver ma chronique un peu négative... Mais je t'ai promis une chronique objective, alors...

Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu son second roman avant, mais j'en attendais plus de cette première histoire. Plus de profondeur, plus d'enrobage, moins de légèreté. En lisant ce résumé, je m'attendais à ce que l'histoire d'Emmy soit un minimum complexe et prenne de la place dans l'intrigue. Au final, je la vois plus comme une excuse pour la jeune fille de ne pas vouloir s'engager, et je n'ai pas vraiment été convaincue de ses raisons. Il me manquait un peu cette sensation d'horreur quant à ses expériences passées. Il aurait fallu aller plus loin.

Ensuite, j'ai trouvé que l'intrigue allait un peu vite. Alors, certes, le roman n'est pas long, et il n'y a pas de nombreuses descriptions, mais je trouve qu'Emmy, malgré ses « Je t'interdis de m'aimer », cède un peu vite. Je ne lui jetterai pas la pierre, car Matt me semble un garçon tout à fait charmant, mais j'aurais voulu voir un peu plus de résistance de son côté ! Je suis une sadique, que voulez-vous !

Après, s'il y a une chose que j'ai aimée, c'est bien le côté léger des dialogues et de la narration. Le fait qu'Emmy, narratrice, s'adresse à nous, lecteurs, est tout bonnement succulent. J'avais l'impression de discuter avec une copine, et ça c'était vraiment très très agréable. Bon parfois, un peu trop familier, mais c'est le style qui fait ça, et j'ai bien apprécié ce côté-ci, un peu inédit et original.

En bref, je dirais que ce roman présente un idée intéressante et un format original, mais que cela n'a pas été assez exploité. Un premier roman d'un auteur, donc tout à fait pardonnable, surtout quand on sait ce que l'auteur est capable de faire. Son second roman, Ensemble, présente toute la maturité qu'il manque à cette histoire, et je ne peux que vous inviter à découvrir son univers !

En partenariat avec
Marine Sheridan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire