mercredi 15 octobre 2014

Le combat des âmes

Dyane
2012
Luna Manannan mène une existence paisible et tranquille à Rennes en Bretagne. Suite aux décès tragiques quasi simultanés de sa soeur, puis de son père, elle s'est créé une bulle, la protégeant du monde extérieur. Seule, sa mère la sort de son métier de dessinatrice et lui propose régulièrement de venir se ressourcer sur la côte d'Émeraude. Mais sa vie si tranquille est menacée. Tout commence par des malaises. Son nouveau voisin Matthew, un séduisant individu d'une rare beauté et d'un charisme impressionnant, lui propose alors de l'aider. Cet homme mystérieux et secret la trouble intensément, mais que cache-t-il ? Est-il si inoffensif ? Une chute et tout bascule... Afin de sauver sa vie, Luna commence une course effrénée parsemée d'embûches. Ses pas l'amènent dans un premier temps au cour de la splendide forêt de Brocéliande, puis en Irlande sur la trace d'un meurtrier. Avec douleur, elle découvrira sa réelle identité, plongera dans un univers inconnu et... surnaturel. Pour parvenir à survivre, elle devra développer ses dons, mais le délai imparti lui en laissera-t-il le temps ?


Avant de vous faire part de ma chronique, je souhaite remercier l'auteur, Dyane, qui m'a gentiment proposé de découvrir le premier opus de sa trilogie, Luna Manannan.

J'avoue avoir beaucoup apprécié cette lecture, malgré quelques petits points négatifs. Je vais donc commencer par eux, pour terminer par le meilleur. Ce sera plus agréable pour tout le monde ! Le gros côté négatif de ce roman passe par son aspect trop lisse. Je m'explique : Luna se retrouve dans une situation très compliquée, et là comme par magie, un jeune homme arrive pour l'aider. Puis, ils craquent l'un pour l'autre, en tout bien tout honneur, très vite, trop vite. Les événements s'enchaînent un peu trop sans surprise, sans aucun suspense.

De même, je trouve les personnalités des personnages un peu fades. Ils sont tous, eux aussi, trop lisses : pas assez intenses, un peu trop « comme tout le monde ». Ils ont une idée en tête et il suffit d'une phrase pour les faire changer d'avis. Trop simplement. Alors, après ces deux petits détails sont très certainement dus au fait que ce livre est relativement court. Il va à l'essentiel, au but. Il n'y a pas de place pour des fioritures, et j'en suis attristée, car c'est un univers vraiment très plaisant !

Voilà, passons aux bons points, maintenant. Et le premier : enfin un livre qui se passe en France, et qui mentionne du folklore de chez nous ! Bon bien sûr, un peu agrémenté de fantastique, mais ce n'est pas bien grave, cela change. En effet, cela fait du bien de ne pas avoir un auteur français qui décide de créer une intrigue aux Etats-Unis. Je ne critique pas ce genre de choix, mais j'aime voir des auteurs à contre-courant !

De même, je trouve que cette histoire propose une intrigue tout à fait originale. Luna se trouve dans une situation pour le moins problématique, et elle n'est pas l'héroïne qui va résoudre le problème dans un claquement de doigts. Non, elle est la victime. Elle va subir ce phénomène, tout le long du roman, et ce sont ses proches qui vont l'aider à tenter d'en sortir. J'ai bien apprécié ce côté « réaliste » dans l'affaire. Car franchement, si cela nous arrivait, on ne serait pas dans un meilleur état qu'elle, je pense !

Enfin, tout le mystère positionné autour de ces personnages me donne une belle envie de connaître la suite, et de savoir ce qu'il va advenir de Luna dans la suite de ses aventures ! En bref, une histoire sympathique qu'il faut, selon moi, découvrir !

Luna Manannan
1. Le combat des âmes
2. Les anneaux de la destinée
3. La porte des mondes

En partenariat avec
Dyane

6 commentaires:

  1. Ta chronique est bien énigmatique et donne très envie de lire ce roman :)
    Bonnes lectures à toi :)
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu dis, le fait que cette histoire se passe en France change un peu....

    RépondreSupprimer
  3. Un résumé énigmatique, une chronique alléchante ... que demander de plus?? Merci pour tes impressions, je le note!

    RépondreSupprimer