dimanche 5 octobre 2014

Helia Meldyn #1 – La fille du vent

Auteur Hina Corel
Titre La fille du vent
Année 2014
Genre Fantasy
Pages 400p.

Les choses s’enchaînent pour Helia depuis qu’elle a passé autour du cou son magnifique collier argenté.
Repérée par la très réputée confrérie des Tueurs Écarlates, la jeune fille apprend alors que son bijou est magique et qu’elle ne peut le retirer sans perdre la vie ! Pire, l’objet risque d’attirer les voleurs !
Les Tueurs Écarlates lui proposent donc de l'accompagner jusqu’à la capitale pour y subir un entraînement militaire dans une prestigieuse école. Une chance pour Helia de voyager, et surtout de retrouver des traces de son père disparu...
Mais la vie à la capitale n’est pas de tout repos et des ennemis rôdent dans les ténèbres.

Chose promise, chose due. Cela faisait un moment que je m'étais jurée de lire cette Hina Corel, et c'est enfin chose faite ! Et je ne regrette absolument pas, tant j'ai aimé ce monde fantastique !

Ce livre s'inscrit dans un registre de belle fantasy. Il s'agit d'un monde différent du nôtre, qu'il nous faut apprendre et appréhender en même temps que l'héroïne, Helia, qui, au début du roman, ne sait même pas que la magie existe. Un monde de fantasy dont les personnages ne savent pas cela, c'est possible ? En général, non. Mais dans ce livre, oui ! Car la magie a disparu depuis longtemps, et seuls quelques résidus s'y sont éparpillés.

Ainsi, le lecteur n'est pas dépaysé et peut s'immiscer dans ce monde particulier par petites touches. Cela change des romans de fantasy où l'on est perdu dès les premières lignes car on ne comprend pas le monde dans lequel on est projeté. Un joli tour de main de l'auteur, qui du coup, nous démontre dès le départ qu'elle a de la suite dans les idées et sait être originale.

De fait, l'immersion dans le livre se fait de manière très agréable et très simple. On s'attache à l'héroïne, Helia, dont le père est enlevé devant ses yeux et qui se retrouve embarquée dans une histoire époustouflante au moment même où elle met ce collier étrange qu'elle a trouvé étant plus jeune. Ce collier magique est en effet très convoité, et elle ne peut l'ôter sans y laisser la vie.

Repérée par une organisation, Helia se retrouve alors emmenée dans une école spéciale, qui doit lui apprendre à se défendre. Je ne mentirai pas en disant que je n'ai pas immédiatement pensé à Harry Potter à ce moment. Ce livre est truffé de petite référence à l'œuvre, mais s'en éloigne en même temps énormément. Toutefois, l'atmosphère reste la même, et le principe des indices disséminés dans les différents chapitres est ici aussi utilisé.

Il est évident que cette saga nous réserve énormément de surprises, et je suis déjà en train de me triturer le cerveau pour comprendre où Hina Corel compte nous emmener par la suite. Sa plume simple et efficace est vraiment un enchantement, et j'ai été très triste de terminer ce tome, tant j'aime lire ses textes. Vivement la suite !

Helia Meldyn
  

10 commentaires:

  1. Je vois que toi aussi tu as aimé ce livre, moi, j'attend la suite avec impatience.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te comprends, ce livre est addictif !

      Supprimer
  2. Un avis qui donne très envie :)

    RépondreSupprimer
  3. Tu m'intrigues avec ce bouquin...

    RépondreSupprimer
  4. Comme tu le dis, il est parfois difficile d'enter dans le monde Fantasy d'un auteur pour qui tout est très clair, du coup je n'en lis pas des masses. Mais ton avis me rassure et me donne vraiment envie de découvrir le personnage.

    RépondreSupprimer