vendredi 26 septembre 2014

Purple Sky

Chris Polhansson
2014
Buddy Stinson est un photographe médiocre qui travaille pour un salaire de misère au Purple Sky, le célèbre Jazz-club d'Albuquerque. La situation financière est désastreuse.
L'obscure directrice lui propose alors une promotion salvatrice en échange d'un service privé.
Malheureusement pour Buddy, une fois le pacte signé, on ne sort jamais indemne des limbes du Purple Sky.
Guidé par une musique de Jazz fantasmagorique, ce thriller est une excitante plongée dans les bas-fonds malsains de l'âme humaine.


Tout d’abord je souhaite remercier l’auteur, Chris Polhansson, pour m’avoir permis de découvrir son premier roman. J’espère que ma critique ne sera pas très difficile à lire, car je ressors de cette lecture vraiment mitigée.

Il est évident que c’est un premier roman. Ça se lit, et ça se devine, rien qu’en parcourant les lignes. L’auteur se cherche et son style est toujours hésitant, mais s’affirme peu à peu au fil des pages. Un peu plus de corrections auraient été nécessaires pour parachever un peu plus ce premier roman, qui présente des erreurs, mais aussi une structure assez peu maîtrisée.

Ce genre de romans se doit de commencer dès le départ avec une intrigue claire et définie. Par exemple, un meurtre vient d’être commis, donc une enquête doit être menée. Ce n’est pas ce qu’on a ici. C’est une démarche assez originale en soi, mais dont la trame générale mériterait d’être un peu plus fouillée et travaillée. On ne comprend pas tout à fait où veut se rendre l’auteur, et pour quelles raisons les personnages prennent telle ou telle direction.

Alors, bien sûr, une fois qu’on a lu la fin, on comprend pourquoi l’auteur nous a laissé dans le flou en ce qui concerne les actions, les événements, les personnages. Du coup, on se dit que l’idée est vraiment bonne, mais que des indices auraient dû être laissés pour que l’on comprenne que cette intrigue est plus complexe qui n’y paraît, ce que l’on ne réalise pas du tout avant ! Et le récit étant flou, il est donc possible de perdre le lecteur, qui aura tendance à décrocher devant le surréalisme de certaines scènes.

En bref, l'intrigue – le fond – est originale et bien trouvée. Pour la forme, cela reste à travailler ! Comme je l’ai dit, c’est un premier roman, et donc je me positionne en lectrice indulgente. Je suis donc allée jusqu’au bout pour découvrir le fin mot de l’histoire, qui a eu le mérite de me surprendre et de me rendre plus positive quant à cette lecture vraiment particulière.

En partenariat avec
Chris Polhansson

6 commentaires:

  1. Le résumé est intrigant et ta chronique aussi :)
    Bonnes lectures à toi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui le résumé est intriguant et mystérieux, et j'ai voulu mettre ça en avant dans ma chronique :) Bisous

      Supprimer
  2. Même si l'intrigue est originale, le fait que ce roman soit un peu déstructuré et que l'on ressente que c'est un premier livre ne me donne pas envie de le découvrir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est fort probable que l'auteur revoie son texte en prenant en compte les avis divers donc peut-être le liras-tu un jour!

      Supprimer
    2. Merci Merry pour ta critique :)
      Effectivement mon roman peut paraître déstructuré. Le surréalisme de certaines scènes peut également déconcerté. C'est une histoire et une façon de raconter qui m'est propre. Actuellement je travaille sur mon second roman : Lycanthropia. Je te l'enverrai ;)

      Supprimer
    3. Avec plaisir, j'aime beaucoup découvrir de nouvelles plumes ! Au plaisir de vous relire :)

      Supprimer