dimanche 25 mai 2014

Il coule aussi dans tes veines

Chevy Stevens
2011
Sara, 34 ans, mère d'une fillette de 6 ans, sait depuis toujours qu'elle a été adoptée. Mais, alors qu'elle va se marier, la jeune femme souhaite découvrir qui sont ses véritables parents.
Ses recherches ne passent pas inaperçues et alertent son père biologique : un sérial killer que la police canadienne veut coincer depuis des années.
Ce dernier n'a dès lors qu'une envie : faire la connaissance de cette fille dont il ignorait l'existence.
Sara se retrouve prise au piège. Son enfer ne fait que commencer !


Tout d’abord, je souhaite remercier les Editions Pocket et le forum Mort-Sûre, ainsi que Louve, pour ce partenariat.

J’ai trépigné d’impatience pour pouvoir lire ce roman ! Connaissant cette auteur au travers de son roman Séquestrée, il me fallait découvrir rapidement Il coule aussi dans tes veines. Et je ne suis absolument pas déçue ! J’ai retrouvé dans ma lecture, tout ce que j’y attendais. Du suspense, de la peur, de l’urgence et une envie frénétique de tourner les pages et de découvrir toujours plus vite ce qui allait arriver ensuite.

Il semblerait que le schéma des romans de Chevy Stevens se répète d’un roman à l’autre. Encore une fois, nous nous retrouvons ici dans la tête d’une femme qui raconte les événements à son psychanaliste. Ceci permet d’avoir une introspection un peu plus poussée qu’une simple narration à la première personne, et j’ai une nouvelle fois adoré.

En effet, entrer dans la tête de Sara était réellement perturbant. Cette jeune femme se retrouve dans une situation particulièrement difficile dans la mesure où elle découvre être la fille d’un tueur en série, doublé d’un violeur de surcroît, qui lui téléphone régulièrement et qui la force à discuter avec lui pour qu’il ne viole et tue pas à nouveau. Il y a de quoi être épouvanté de la situation... Et évidemment, cela ne s’arrête pas là. Car John en demande toujours plus, Sara est de plus en plus affolée pour sa vie et celles de ses proches, notamment son mari et sa fille.

La narration est de plus en plus rythmée, de plus en plus tendue, et on ressort presque stressé de ce roman, tant les événements sont bouleversants et racontés avec une plume captivante et un style « urgent ». Sans compter, que l’auteur nous attend toujours au tournant, et lorsqu’on croît que c’est terminé, des zones d’ombres apparaissent toujours. A croire qu’elle ne veut pas nous laisser nous échapper. Amateurs de thrillers, ce livre est fait pour vous ! Cette auteur est vraiment à suivre !

En partenariat avec

12 commentaires:

  1. Ce n'est pas le type de roman que j'aime mais ta chronique donne envie de le lire et de me faire changer d'avis alors ne doute JAMAIS j'ai bien dit JAMAIS sur tes chroniques elles sont superbes!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mdr, tu es mignonne :-) Il faudrait qu'un jour tu essaies de lire ce genre de romans, peut-être que certains te plairaient ;) Après tout, tu aimes Bussi, alors il y a toujours de l'espoir :-) Bisous !

      Supprimer
  2. la couverture est super belle :) et ta chronique me donne trop envie de le lire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui elle est belle, mais je préfère la couverture grand format, avec le papillon bleu, qui me fait craquer ! J'espère que tu le liras !

      Supprimer
  3. Ah c'est chouette qu'elle garde le même style, j'avais beaucoup aimé Séquestrée en partie grâce à ça, le style est vraiment original. Merci pour ta chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, moi aussi j'ai été très contente ! Surtout qu'elle s'est débrouillée pour que cela soit tout de même différent (car sinon on se lasserait je pense...), du coup ça passe super bien !

      Supprimer
  4. Une de mes prochaines lectures. J'ai hâte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai hâte de lire ton avis :-) Bonne lecture !

      Supprimer
  5. Tu donnes envie , un plus dans mes souhaits de lecture .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le but ! N'hésite pas, il est génial !

      Supprimer