mercredi 5 février 2014

Le cygne blanc

François Bellavance
2012
Un émissaire de l'Univers débarque sur Terre et annonce aux Terriens qu'ils ne sont en fait que les représentants d'une planète qui a été multipliée en douze exemplaires. L'affaire est simple : une erreur a été commise lors de cette multiplication divine et l'Humanité peut demander réparation. Pour ce faire, elle doit poursuivre les créateurs de planètes. Mais avant, il faut visiter chacune des onze autres planètes pour faire un choix éclairé.


La lecture de ce roman est tout à fait inattendue. Je ne le connaissais pas du tout, n’en avais jamais entendu parler, et je n’en ai vu aucune critique nulle part ! Mais il me fallait un roman de SF avec un titre contenant une couleur pour un challenge, alors j’ai fait quelques recherches et je suis tombée sur lui. La couverture est très belle, le résumé accrocheur, alors allons-y !

Première surprise, ce n’est pas un roman très long, une soixantaine de pages sur ma liseuse. Un peu inquiète car les formats courts ne sont pas vraiment mon fort (ils n’explicitent pas assez les faits, et ne rentrent jamais en profondeur dans le sujet), je me lance dans ma lecture, et j’ai le sourire aux lèvres. Car la thèse qui y est édictée est tout bonnement surréaliste !

Notre Terre n’est qu’une vulgaire copie, la 7ème, de la Terre originelle. Pire, il y a eu onze copies, et chacune est dégradée par rapport à la Terre originelle. Et un extraterrestre nous propose, à nous, Terre 7, d’explorer chacune des autres Terres et de décider si l’on veut entamer un recours pour que l’on nous supprime notre état dégradé et qu’on nous remette au niveau de Terre 1, la Terre originelle. Quelle idée bizarre ! Mais quelle super idée aussi, car c’est l’occasion pour l’auteur de nous démontrer (brièvement hélas) ce qu’aurait pu être notre vie, si les étapes de notre évolution avaient été différentes.

Je n’en dis pas plus, car j’en révélerai trop, mais j’avoue que le format court ne m’a pas trop gênée (même si j'aurais apprécié plus de détails), et j’ai fortement apprécié ce moment de lecture, qui m’a un peu fait sortir de ma routine, et m’a fait réaliser que je me sens bien, moi, sur Terre 7 !

Univers insoupçonnés
1. Le cygne blanc

6 commentaires:

  1. L'histoire est un peu bizarre mais il a l'air sympa :)
    Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas mais je dois avouer que le résumé m'attire beaucoup.
    Ca fait longtemps que je n'ai pas lu de SF !

    RépondreSupprimer
  3. Ohh celui-là me plaît beaucoup beaucoup!!

    RépondreSupprimer
  4. @Lyda: oui c'est bizarre mais j'ai bien apprécié!
    @Joh: pas grave, ne fais pas la moue :p
    @noisette2011: tente le coup, tu verras bien, il est très court en plus!
    @Cookies: je suis sûre que je vais voir ton avis sous peu!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne suis pas super fan de SF, mais pourtant ta chronique donne envie de le lire... Très intéressante, cette vision des choses. C'est original, et je serais curieuse de voir comment l'auteur a traité le thème.

    RépondreSupprimer