dimanche 6 octobre 2013

L'enfer à portée de main

Ezil Tortinac
2012
Raphaël, un antiquaire de Saint-Germain-des-Prés, héros malgré lui de ce roman effervescent, voit sa vie basculer lorsqu'un vieux couple lui fait une proposition qu'il ne peut refuser. Réalisant l'ampleur vertigineuse du défi qu'il a – un peu inconsciemment – accepté de relever, il va rapidement être confronté aux questions fondamentales de l'existence et du sens de sa vie, à son propre destin. Dans un périple parsemé d'embûches, de découvertes et de révélations sur la nature de l'Homme, Raphaël va devoir emprunter, avec le concours de Sara, journaliste, le long cheminement qui mène à la lumière.
Mais, dans ce voyage initiatique, ce qui lui paraît vrai est-il seulement réel ? Et, pour lui, comme pour nous, tout est-il joué d'avance ? Car peut-on seulement prendre les rênes de son destin... ?


Avant de vous faire part de ma chronique, je tiens à remercier très chaleureusement Les éditions du pied de nez et la Masse Critique de Babelio pour m'avoir permis de découvrir cet ouvrage.

En lisant ce titre, je me suis dit qu'un peu d'« enfer » me ferait du bien, et en lisant le résumé, c'est le côté mystique qui m'est apparu. Je ne savais donc pas vraiment dans quoi je mettais les pieds. Mais au final, j'ai été très contente, car ce roman est un ésotérique, un de mes genres de prédilection. L'Enfer de Dante, l'Enfer, le Paradis, le Purgatoire, les Péchés divins. En lisant ce livre, vous y retrouverez tout. Vous y trouverez de nombreux détails qui servent à étayer la thèse d'une histoire vraiment hors du commun. L'inventivité y est présente, et j'y ai trouvé mon compte de ce côté.

Mais il y a un petit mais. Ou plutôt deux. Tout d'abord, il y a quelques longues tirades, très longues, qui m'ont un peu dérangée. J'ai eu l'impression de ne pas pouvoir souffler, et une fois le paragraphe de plusieurs pages passé... « ouf ». Intéressant, mais des longueurs donc. Deuxième chose, le manque d'émotions: je n'ai pas ressenti la panique, la peur, la joie, la tristesse des personnages. Comme si j'étais un spectateur assez éloigné, qu'on ne me laissait pas m'approcher trop de l'histoire, comme pour m'en protéger. Alors que j'aurais aimé être emportée dans ce tourbillon de folie et de mystère, frissonner, paniquer avec les personnages.

Enfin une dernière chose, mais plutôt côté éditeur : la police de caractère choisie est horrible. Une police de type « Condensed » est de mon point de vue absolument à éviter ! J'ai dû poser le livre plusieurs fois pour laisser reposer mes yeux...

En partenariat avec

3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas ; il me tente pas plus que ça après ta chronique .

    RépondreSupprimer
  2. je ne connaissais pas. ton comentaire ne me motive pas vraiment non plus mais le résumé encore moins donc je passe mon tour. une chose me titille qd meme qd tu dis k c un esotérique et kil y a de tout. ca me donne envie que tu racontes

    RépondreSupprimer
  3. Un thriller ésotérique tiré de l'enfer de Dante et autour de l'oeuvre majeure de Rodin "la porte de l'enfer". Cette oeuvre prend vit autour d'une prophétie car Dante se serait discrètement proclamé prophète. Et Rodin a fait la porte de l'enfer selon les écrits de Dante, dont il ne se séparait jamais. Ce roman retrace l'aventure dense et romanesque, du héros et la jolie journaliste qu'il rencontre. Ensemble, en quête de vérité ils découvrent les cercles de l'enfer. Celui qui nous menace ? Il remet en question les prophéties en général, nos croyances. Entre les lignes il nous propose de nous interroger sur ce qui nous a forgé. Ce questionnement dure bien après qu'on ait refermé le livre. ça, j'aime dans un bouquin.

    RépondreSupprimer